loader image

Impact News

Avec l’installation du Centre de grands brûlés :
Félix-Antoine Tshisekedi s’engage contre les morts précoces provoquées par de grandes brûlures.

Une prise en charge correcte de grands brûlés, avant hospitalisation, pendant et après par un relai psychologique, tel est l’objectif principal que vise le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à travers la co-création d’un Centre des Grands brûlés entre l’ONG belge FLAM et la RDC.

Ce centre sera géré par la Clinique de la présidence de la République. Tout se déroulera sous l’impulsion du Chef de l’État.
Pendant 2 jours, du 28 au 29 janvier 2021 dans la grande salle des conférences du Conseil National de Sécurité, à la Cité de l’Union Africaine à Kinshasa, des experts, médecins, militaires et scientifiques se sont réunis sous la supervision du Conseiller Spécial du Chef de l’État en matière de sécurité, François Beya Kasonga, dans un atelier de formation aux professionnels de la santé, dans une interdisciplinarité, tous BC appelés à gérer les victimes des brûlures, afin d’examiner de fond en comble, tous les contours, en vue de la matérialisation de ce grand projet, qui vise à réduire le taux de mortalité des victimes des brûlures.

Ce Centre sera installé au Camp Colonel Kokolo à Kinshasa. Le vœu et le souhait du Président de la RDC sera réalisé grâce à l’appui de l’ONG belge FLAM, connue pour son expertise dans la prise en charge de grands brûlés de grandes catastrophes à travers le monde, notamment à Amsterdam au Pays-Bas, à Anvers en Belgique, à Bobodilaso, en Guinée, aux États-Unis d’Amérique, avec l’attentat sur les deux tours de Word Trade Center et surtout dans l’espace de l’OTAN.

C’est une ONG créée en 2003 composée des militaires et anciens militaires spécialisés en la matière qui va procéder à offrir ses formations, équipements et expertises à la Clinique de la Présidence pour parer à toute catastrophe qui peut survenir au pays.

Le Protocole d’accord pour la création de ce Centre a été signé entre le Coordonnateur de la Clinique de la Présidence et le responsable de l’ONG FLAM, sous la supervision du Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de Sécurité, Monsieur François Beya Kasonga, représenté à cette cérémonie par son Assistant Principal Intérieur, Monsieur Kibelisa. Le Directeur de la Clinique de la Présidence, le Général Major Kangudia s’est réjoui de la réalisation de ce projet en dépit de la situation grave que traverse le monde due à la pandémie mondiale à Coronavirus.

Pendant deux jours, experts belges et congolais, dans diverses disciplines ont échangé autour des voies et moyens de la matérialisation de cette Vision du Président de la République visant à lutter contre les morts précoces provoquées par de graves blessures dûes aux brûlures.
D’ores et déjà, un cadre a été trouvé au Camp Colonel Kokolo pour ériger un bâtiment ultramoderne devant remplir toutes les conditions nécessaires. Aussi, ce centre sera installé dans d’autres parties de la ville de Kinshasa et dans quelques provinces de la RDC.

Abordé par la presse, le Général Major Kangudia a indiqué que ce centre est une opportunité que le Président de la République offre à tout le monde, mais particulièrement aux Forces Armées Congolaises qui opèrent non seulement au front et sont exposés à certains risques de crash mais aussi en cas d’incendies qui peuvent provoquer de graves brûlures.
Là, le Président de la République, après avoir fini le déboulonnage d’un système prédateur, prend le taureau par les cornes pour ainsi réaliser sa vision dans le Social résumée dans le slogan du Père de la démocratie : »Le peuple d’abord ».
Nous y reviendrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News