loader image

Impact News

Banc syndical de l EPST, véritable tour de babel


 
Convoqués depuis le 28 Octobre 2021, les travaux de la commission paritaire entre le Gouvernement de la RDC et le Banc syndical de l’EPST se poursuivent à Mbwela Lodge en vue de trouver un compromis face aux revendications du reste légitimes des enseignants. Alors que le Gouvernement de la RDC a démontré sa bonne foi en organisant ces assises, il s’observe un climat d’agitation et de clientélisme  dans le chef des délégués du banc syndical : au nom de l’inclusivité, plus de 300 syndicalistes de l’EPST ont été conviés à ces assises et parmi eux comme dans un panier à crabe on y retrouve des syndicats illégalement constitués, des syndicats mallettes et sans assises, des syndicats nationaux déconnectés de leurs bases, des syndicats provinciaux, des associations de la société civile mallettes ….. Bref, une kermesse. Notons que ce n’est qu’au ministère de l’EPST qu’on peut retrouver près d’une cinquantaine des Syndicats œuvrant en toute illégalité pour la plupart et n’ayant aucune assise sur l’étendue du pays : cela s’est illustré par leur incapacité à suspendre la grève dans les écoles malgré plusieurs mots et appels venant de leur part, tout cela parce que ayant perdu toute légitimité, les enseignants ne se reconnaissant pas en eux.


C ’est dans cet environnement que pour la plupart d’entre eux, chaque rentrée scolaire constitue une occasion pour eux de se remplir les poches avec des grèves et revendications fantaisistes pour monter et obtenir des faveurs du Gouvernement en violation des principes qui guident le fonctionnement des organisations syndicales. Dans un contexte comme celui décrit ci-haut, les délégués du banc Gouvernement passent leur temps à gérer les conflits entre les différentes catégories des syndicats à savoir les nationaux entre eux, les nationaux et les provinciaux, les associations et mouvements de la société civile qui se sont invités aux assises ! Il sied d’ajouter à cette catégorie un autre groupe des syndicats mené par un certain Puna fonctionnaire de son état et étranger à l’école qui malheureusement exécute un agenda politique des ennemis de la gratuité en intimidant les enseignants à ne pas donner cours.


C’est l’occasion d’attirer l’attention du Ministre de l’EPST et particulièrement celle du Ministre d’Etat et Ministre de la Fonction Publique en vue d’assainir le milieu syndical en RD Congo par la maîtrise des syndicats légalement constitués, organiser des élections au sein de chaque syndicat en vue de les doter des animateurs légitimes et organiser la formation des délégués syndicaux.


En dehors de ce constat amer de l’organisation du syndicat de l’EPST à MBUELA, saluons également et à juste titre le courage et la détermination de certains syndicats particulièrement les délégués provinciaux qui en toute responsabilité et face à la manipulation politicienne pour perturber la rentrée scolaire et le programme de la Gratuité de l’Enseignement prôné par le Chef de l’Etat, ont fait appel à leurs collègues enseignants en vue de suspendre la grève  tout en poursuivant activement les travaux en vue de la signature imminente d’un protocole d’accord avec le gouvernement.


Joël Cadet NDANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News