loader image

Impact News

Cérémonie de remise des diplômes à l’Ecole Nationale des Finances : Nicolas Kazadi salue la perspicacité des lauréats !



Ce jeudi 09 septembre, le Ministre Congolais des Finances, Monsieur Nicolas Kazadi a procédé à la remise des diplômes aux lauréats de l’Ecole Nationale des Finances, ENF de l’année 2020-2021.

Au total, 251 apprenants s’est sont vus décerner les diplômes après une formation spécialisée de 3 ans.

Dans son discours, le patron du ministère des finances a tenu avant tout à remercier les lauréats pour leur perspicacité et dévouement. Selon lui, arriver au terme de cette année de formation qui a été parsemée par les arrêts des cours suite à la résurgence du Covid-19 est une preuve tangible du sacrifice suprême des apprenants à vouloir contribuer à tout prix à la croissance économique de notre pays. La quelle croissance passera de surcroît par les experts dans le domaine, censés appliquer les lois du pays.

Par ailleurs, le Ministre des Finances Nicolas Kazadi a invité tous les responsables des institutions et administrations à bien vouloir orienter la formation de tout agent public à l’Ecole Nationale des Finances.

A lui d’ajouter,  » grâce à un personnel qualifié tant dans les régies financières que dans les services d’assiette, la question de la gouvernance des finances publiques ne sera plus un casse-tête.

Par la même occasion, Nicolas Kazadi a lancé l’ouverture de la nouvelle année.

M Katshita

Ci dessous le discours


Nous vous remercions tous pour votre présence ce jour, à la cérémonie de clôture de l’année de formation 2020-2021 et l’ouverture de la nouvelle année.
C’est dans cette joie que la Direction Générale de l’Ecole Nationale des Finances, et moi-même vous souhaitons la bienvenue. Beaucoup d’entre nous se demandent comment peut-on expliquer ce respect de calendrier, sachant que l’année pour laquelle il sera procédé à la remise des diplômes était non seulement difficile mais aussi et surtout particulière?

Malgré la pandémie de la covid 19 survenue depuis la fin du premier semestre 2020, votre Ecole a pu terminer, conformément au programme, la formation tant à l’initial qu’en mode continu.

Monsieur le Directeur Général, recevez, avec toute votre équipe, nos félicitations et encouragements pour cette performance.
Concernant la formation initiale, 251 apprenants ont terminé les trois ans de formation et vont devoir regagner leurs services respectifs. Pour cette année, ceux qui n’ont pas pu obtenir la mention Satisfaction au moins, doivent également quitter l’Ecole, conformément à son règlement intérieur, aux décisions du conseil d’orientation et à notre philosophie en tant qu’Autorité Hiérarchique de l’Ecole.

En effet, on ne reprend pas dans une école d’excellence, d’élites où l’Etat prend en charge les frais de scolarité.
Mesdames et Messieurs les membres du conseil d’orientation, Monsieur le Directeur Général, je soutiens totalement cette décision et réitère aussi la mienne, que personne ne peut reprendre de classe.
A ce sujet, je rappelle à l’attention de l’opinion nationale que depuis 2006, mon Ministère n’accepte plus que l’ENF forme, s’agissant de la formation initiale de trois ans, les personnes qui ne sont pas agents publics de l’Etat. Tout agent public de l’Etat désireux de suivre cette formation, doit être envoyé par le responsable de son administration afin de participer au concours d’entrée à cette prestigieuse Ecole.
Par ailleurs, je réitère l’engagement du Gouvernement, exprimé par son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement Jean Michel SAMA LUKONDE lors de son investiture par l’Assemblée Nationale, de promouvoir l’ENF et l’ENA.
Dans ce cadre, j’invite tous les responsables des institutions et des administrations à bien vouloir orienter la formation de tout agent public à l’ENF. Celle-ci organise une formation initiale de trois ans et des formations de renforcement des capacités, selon le besoin, à la demande de toute administration ou personne intéressée en budget et comptabilité, en Impôts, en douanes et en assurances.
Ce qui nous rassure que le vœu de son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO d’avoir un Congo fort et une population servie peut être une réalité dans la vie des congolais, car sans argents bien formés, il nous sera difficile d’atteindre les objectifs de développement.

Grâce à un personnel qualifié tant dans les régies financières que dans les services d’assiette, la question de la gouvernance des finances publiques ne sera plus un casse-tête.
Concernant la formation continue, 174 agents et inspecteurs de la Territoriale ont été formés. Ce qui est insignifiant quand aux besoins du pays.
J’ai constaté qu’en Province, l’antenne provinciale de l’ENF qui a été installée à Kolwezi dans la province du Lualaba n’a pas assuré la formation. Je demande au gouverneur de cette province de bien vouloir utiliser cet outil afin d’accroitre la capacité de la province dans la mobilisation des recettes et la rationalisation de la dépense.


Distingués personnalités et invités, tout protocole respecté ;

De tout ce qui précède, l’Ecole mérite notre appui et notre accompagnement. A ce titre, la question du barème des formateurs, celle des tables et chaises pour les apprenants ainsi que la mobilité du DG et directeurs de la DG ENF, vont trouver des solutions toutes affairescessantes.

J’instruis mes conseillers financiers et, et celui en charge de l’administration de prendre toutes les dispositions d’usage à ce sujet.

Pour terminer, je rappelle aux secrétaires généraux ; directeurs généraux et directeurs de remettre directement en service les agents qui viennent de terminer leur formation. La priorité doit être accordée à cette catégorie d’agents dans les postes de gestion des finances publiques.


Je vous remercie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News