loader image

Impact News

Dans une extravagance vestimentaire à travers ses apparitions officielles :Rév. Godé Mpoyi scandalise!Oscar Bisimwa lui écrit poliment et il répond dans une arrogance voilée sans tenir compte de la foi des faibles qu’il achoppe!

 

Les hommes de Dieu de Kinshasa en font de trop. Ils sont à la quête de la célébrité, de la gloriole de ce monde, du populisme et du lucre facile. Habitués à la corruption, un d’entre eux n’a pas manqué d’user des propos obscènes pour décrire comme ils ont été reçus par le Chef de l’Etat.

Mais l’un d’entre eux se distinguait au regard d’un background scientifique dont il dispose. Ce qui a donné de l’espoir à beaucoup de scientifiques qui ont cru en le voyant hissé au perchoir de l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Outre son acharnement sur un de ses pairs, en la personne de Mike Mukebayi, ce qui a scandalisé plusieurs dans le manque du pardon dans le chef de cet homme de Dieu, Pasteur Mpoyi Godé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, s’offre en spectacle ostentatoire dans les manifestations officielles avec un accoutrement à multiples couleurs, qui attire la curiosité des caméras et appareils photographiques sur lui provoquant divers commentaires de moquerie sur sa personne dans les réseaux sociaux.

Un des Citoyens kinois très bien éduqué, a tenté de lui donner un conseil à travers une lettre ouverte rédigée avec une élégance qui témoigne de l’amour de ce journaliste, puisqu’il l’est envers ce pasteur et Président de l’Assemblée provinciale.

La réplique du pasteur n’a pas attendu trop longtemps. Déjà, dans la soirée son armée médiatique était à la recherche du confrère Oscar Bisimwa.

Et cette réponse va à l’encontre des chapitres 8 et 9 de l’Epitre de l’Apôtre Paul aux Romains qui se dit serviteur de tous pour sauver un grand nombre. Le Révérend vient avec les théories vestimentaires qui ne peuvent pas se justifier au regard de la culture héritée de la colonisation. Il aurait dû se créer une tenue à la Swaziland où les officiels s’habillent en tenue traditionnelles. Il se serait habillé comme Ilunga Mbidi ou Kongolo s’il tenait à faire la différence avec les Occidentaux qui nous ont apporté des habits en coton.

Que non. Le pasteur, dans une arrogance voilée, donne des leçons au confrère sur l’accoutrement des officiels. Le Révérend a effacé tous les deux chapitres dont le verset essentiel de I Corinthiens 8, 13 dit : ‘’C’est pourquoi, si un aliment scandalise mon frère, je ne mangerai jamais de viande, afin de ne pas scandaliser mon frère’’. Il prend l’engagement de poursuivre à scandaliser plusieurs par sa tenue en s’attirant la curiosité au lui de conduire le peuple congolais à tourner son regard vers Christ. Au verset 9 du même chapitre, l’Apôtre Paul invite les Chrétiens de Corinthe à ne pas user de leur liberté au point d’achopper les faibles. Ce dont cet homme de Dieu ne veut pas entendre :’’Prenez garde, toutefois, que votre liberté ne devienne une pierre d’achoppement pour les faibles’’. Paul va plus loin lorsqu’il dit en 1 Corinthiens 9, 19 :’’Car, bien que je sois libre à l’égard de tous, je me suis rendu le serviteur de tous, afin de gagner le plus grand nombre’’.

Combien de Chrétiens le pasteur Godé Mpoyi scandalise par sa tenue vestimentaire ostentatoire et qui manque de sobriété dont nous recommande l’Apôtre Paul ? Un seul a levé le ton, parce que Journaliste. Que répondrait-il à un de ses fidèles sans nom qui lui ferait la même observation ? Pourquoi ne peut-il pas écouter le Saint-Esprit au lieu de se recroqueviller sur les théories vestimentaires qui ne tiennent pas chez nous ? L’impérialisme culturel qu’il décrit est bien dans ce qu’il porte dans la mesure où tout ce qu’il porte a une griffe occidentale. Rien d’Africain. Rien qui exalte la culture congolaise ou luba dont il est ressortissant.

Ci-dessous la lettre ouverte du confrère Oscar Bisimwa et la réplique du Révérend Mpoyi.     

LETTRE OUVERTE AU PASTEUR GODÉ MPOYI, PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE PROVINCIALE DE KINSHASA

Objet: votre tenue vestimentaire scandalisante pendant les cérémonies officielles

Révérend Pasteur, depuis bientôt deux ans, vous êtes président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa. Votre élection à la tête de l’organe délibérant de la capitale congolaise était accueillie par plusieurs compatriotes, y compris moi-même, comme une prime à la méritocratie. Car en effet, nul ne doute, ni hier, ni aujourd’hui, de vos capacités intellectuelles et de votre dévotion au service de la mère patrie. Vous êtes un des meilleurs dans tous les domaines dans lesquels vous évoluez.

Cependant, l’élite Kinoise est scandalisée par votre accoutrement. Votre tenue pendant les cérémonies officielles, n’a rien d’officiel. Son seul mérite est d’attirer continuellement sur votre personne, les caméras et autres appareils photo des curieux pour nourrir des milliers de spécialistes en moquerie.

Honorable Président,

Même dans l’hypothèse où vous le faisiez exprès, cette starologie pastoro-sapologique kinoise devrait se limiter à Bandal. Vous êtes le Premier citoyen de la ville de Kinshasa, le premier parmi les représentants des Kinois.

Honorable Président,

De grâce, essayez de changer votre manière de vous habiller pendant les séances plénières et autres activités officielles. Des costumes sombres, des chemises blanches, des cravates alebrées, des chaussures sobres, vous en avez plusieurs dans votre 36ème garde-robe. Essayez, Honorable Président, de réduire les couleurs dans votre classement. Faites-le pour nous qui admirons votre intelligence. Faites-le pour l’élite Kinoise. Faites-le pour votre image d’homme d’État.

Se/ Oscar BISIMWA,

Citoyen Kinois

Réponse du Pasteur Godé Mpoyi

Cher ami Oscar, j’ai été alerté par mon entourage immédiat au sujet de votre lettre relative à ma tenue vestimentaire qui scandliserait notre société. Je vous remercie non seulement pour cette interprétation mais aussi pour votre courtoisie, faisant preuve d’une bonne éducation reçue de vos parents que je félicite en passant.  Au delà de ces éloges et sans intention aucune de relancer la polémique philippique, je voudrais apporter des précisions infra:

– Primo: Sur le plan scientifique, l’accoutrement obéit aux conditions climatiques, raciales et culturelles. C’est dire que si les occidentaux s’habillent en noir c’est notamment par le fait que la couleur noire recèle la chaleur, et elle est en syntonie avec leur peau. S’obstiner à imposer cette couleur aux africains mutile les réalités climatiques, relève d’un mimétisme tragique et de l’impérialisme culturel. 

– Secundo, en RDC aucun texte juridique n’impose des couleurs d’habits aux autorités (état de droit).

– Tertio, remontant dans ma mémoire, je me souviens que dans ma modeste carrière au sein des organisations internationales ( BM, FMI, OMC..), cet accoutrement a toujours été réclamé, et a fait beaucoup d’émules. 

Quarto, dans ma pauvreté j’ai eu la petite chance de faire le tour du monde, et j’ai constaté qu’au Japon certains conseils des ministres prennent les allures d’une fête de mariage; entre temps le Japon prête l’argent aux États-Unis. En Afrique de l’ouest, les autorités portent les boubous des couleurs, et leurs pays avancent mieux que la RDC. Kadhafi était toujours en multi couleurs, il est de notoriété que c’est le meilleur dirigeant africain. En Indonésie, la tenue officielle ce sont des chemises multicolores  ; cependant ils fabriquent des avions localement. Le temps et l’espace me manquent pour parler de la Corée du Sud, du Swaziland…. J’ai pris part à une conférence économique mondiale avec le président Ougandais qui était en sandales avec pantalon de couleur vive sans choquer personne. Cependant les villages Ougandais ont des routes asphaltées. 

Quinto, En bout de course, vous pouvez noter que le pasteur Godé Mpoy ne viole aucun texte juridique et éthique par son accoutrement. Je suis dans une certaine mesure un homme réglé dans mes actes, mais incompris par ceux qui pensent que ce qu’ils ne connaissent pas n’existe pas. Respectueusement.

IN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News