loader image

Impact News

Église néo-apostolique/jeunesse: une liesse populaire de retrouver les activités après plus d’une année

Ils en avaient besoin, les jeunes de l’Eglise Néo-apostolique. Ils avaient besoin de retrouver les activités de la jeunesse qui étaient en veilleuses bien avant la déclaration officielle d’arrêt de toute activité par le Président de la République pour cause du Covid-19.

La dernière fois qu’ils se sont rencontrés, les jeunes de Kinshasa sud-Est, c’était au mois de septembre 2019. Oui, cette communion fraternelle, un échange de vœux et de sourire, foncièrement les manquaient. Autant qu’Il avait entendu les suppliques des Israélites en captivité, autant que l’Éternel a entendu les siennes.

Ce dimanche 22 novembre 2020, le service divin (culte) à l’intention de la jeunesse du champ apostolique de KSE s’est organisé. Et ce, par centre. (Étant donné que ce champ apostolique comprend 4 centres. Ndlr).

Tirée dans le troisième chapitre du livre d’Ecclésiaste du premier au onzième verset, le sermon de ce dimanche était basé sur la toute puissance de Dieu d’accomplir ses promesses au moment opportun. Comme cela est bien mentionné dans ce livre, il y a un temps pour tout. Un temps pour naître, un temps pour mourir. Il y a également le temps de pleurer, et celui de rire.

Dans la Communauté (Paroisse) Royaume au Camp Luka, l’officiant du jour a axé, son prêche, sur la délicatesse de Dieu face à nos divers problèmes. Il écoute et tient à accomplir tout ce dont nous Le demandons, mais selon Son appréciation du temps.

L’officiant illustre cela par l’histoire du peuple d’Israël en Egypte. Après plusieurs années de lamentations, Dieu a entendu leurs suppliques et s’est résolu de venir à leur rescousse. La naissance de Moïse était le prélude d’accomplissement du plan de rédemption de ce peuple. Il a fallu qu’il grandisse normalement comme tout autre humain, Moïse. Personne, encore moins lui-même Moïse savait qu’il faisait partie du plan de Dieu. Et les peuples, continuaient à pleurer et importuner Dieu alors que la machine était déjà en marche.

Ainsi, l’Evangeliste de District Félicien Buloki, l’officiant du jour, s’est fait la peine d’emmener l’assistance de comprendre que Dieu nous écoute et connait bien nos problèmes. Au moment opportun, nous les verrons s’accomplir. Il a bouclé sa prédication sur la parole écrite dans l’évangile selon Marc 11:24 qui dispose : « Cest pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous lavez reçu, et vous le verrez s`accomplir. »

La liesse se lisait sur les visages des jeunes après avoir fêté la sainte cène et savouré quelques cantiques donnés par la chorale de ce champ conduit de main de maître par Diacre Julien Makuti et Fr Dieu Mwanza. Tout est bien qui finit bien. Dieu était au rendez-vous, franchement.

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News