loader image

Impact News

En quête des moyens pouvant désamorcer la crise institutionnelle dans le Sankuru, les députés nationaux et sénateurs originaires sollicitent l’appui de Sama Lukonde!

Ça fait belle lurette depuis que les institutions provinciales de Sankuru sont en branle. L’organe délibérant en froid avec l’exécutif provincial, une situation qui n’arrange guère et ne favorise pas le développement de cette province.

Pour désamorcer la bombe, les députés nationaux et sénateurs originaires de cette province ont rencontré le Premier Ministre Sama Lukonde ce lundi 10 mai à Kinshasa.

Les sénateurs et députés nationaux originaires de Sankuru en pleine réunion avec le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde

Au sortir de leur entretien, le porte parole de circonstance de ce caucus, Emery Okunzi, a laissé entendre que les élus originaires de Sankuru sont venus rencontrer le Premier Ministre pour solliciter son concours en ce qui concerne la crise institutionnelle qui bat son plein dans leur province plus d’une année déjà.

Censé actionner tous les mécanismes pour que la République démocratique du Congo soit développée de part toutes les provinces, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a rassuré fermement ce caucus de son implication dans la résolution de cette crise institutionnelle.

« Le Premier Ministre nous a promis qu’il va s’y employer pour qu’il y ait une solution urgente parce que l’avenir et le développement de la province en dépendent. Sous réserve de la saisine du Président de la République qui peut user de ses pouvoirs constitutionnels, notamment l’article 198 alinéa 10 de la constitution, pour résoudre cette crise qui bloque le développement de la province », a-t-il confié.

Il est à noter que le climat reste considérablement tendu entre l’exécutif provincial et l’organe délibérant. Et, le point d’orgue dans ce jeu est la destitution du Gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi, alors que ce dernier n’a jamais déposé sa démission à qui de droit.

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News