loader image

Impact News

EPST:
Vers la prise en charge des enseignants Nouvelles Unités dès le mois d’avril ?

Dans un article du 27 septembre 2020 intitulé : détection des fictifs et doublons à l’EPST, une aubaine pour Félix Tshisekedi, publié à la 725 ème édition de notre journal, nous avons démontré de quelle manière cette révélation arrange les affaires de Félix Tshisekedi du fait d’avoir décrété la gratuité de l’enseignement de base.

Le rapport de l’Inspection Générale des Finances relatif à la détection des fictifs et doublons mécanisés et payés par le trésor public, alors que ceux dernier n’existaient que sur les papiers a 
révélé la profondeur de l’anarchie et la corruption dans l’administration publique. Tout semblait corroborer que ce sont les autorités de cette institution à tout le niveau qui se partageaient ce butin au détriment des vrais enseignants. Les Nouvelles  Unités, enseignants actifs et œuvrant depuis belle lurette, sont restées abandonner à leur triste sort. 

Ce rapport de l’IGF a clairement mis en lumière les détournements, huit ans durant, de plus de 76,5 milliards de francs congolais par mois, soit 921 milliards de francs congolais par an. 

Une perte énorme pour la République. 

Après avoir décrété l’effectivité de la gratuité de l’enseignement de base, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a milité pour la majoration du salaire de l’enseignement. Le moins gradé des enseignants qui touchait à peine 120.000 fc, a vu son salaire être majoré à plus de 160%, soit 340.000 fc. Cependant, les dirigeants véreux et cupides du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Techniques ainsi que leurs collaborateurs de sale besogne des banques commerciales et  d’autres autorités étatiques dans ce circuit en ont bénéficié au détriment des vrais enseignants.
 La mathématique oblige, si nous prenons le nombre de fictifs détectés, soit 136.309 multiplié par le salaire du moins gradé de l’intérieur de la province, nous trouvons une somme de 75 milliards que cette bande des ennemies de la République se partageaient entre eux. Une perte énorme pour le pays. 


La force étant et restant à la loi, le premier de tous les congolais n’a qu’à instruire les juridictions compétentes pour mettre la main à toutes les personnes faisant partie de ce réseau. Et ce, considérant tous les Ministres qui ont passé à la tête de ce ministère remontant l’année de la création de la première école fictive. Il est justement temps que les gestionnaires des biens de l’État, dans les ministres, les établissements, entreprises et services publics qu’ils aient peur de la justice.

Quid sur la prise en charge des vrais enseignants Nouvelles  Unités ?

Avant que la crise sanitaire due à l’expansion de la Covid-19 puisse ravager le monde, le Président Félix Tshisekedi avait fait une ferme promesse de payer les enseignants Nouvelles Unités au mois d’avril 2020 pour qu’ils soient remis dans leur droit le plus légitime. Malheureusement, les conséquences économiques néfastes de cette crise n’ont pas permis à Félix Tshisekedi d’honorer sa promesse.

Quant à ces enseignements concernés, ils n’en peuvent plus car n’ayant rien. Comme responsable et pères ou mères de familles, ils ont la peine de soutenir leurs familles respectives. Certains parmi eux ont été déguerpis et se sont séparés d’avec leurs familles. 

Au début d’un trimestre, sachant que la politique actuelle des ministères de Budget, des Finances et de la Fonction Publique est d’aligner les nouveaux agents, cette catégorie d’enseignants concernée se  questionne de ce que serait leur sort pour ce mois d’avril, inaugurant le deuxième trimestre de l’année 2021.

Considérant 1179 écoles fictives, ainsi que le personnel y afférent sont déconnectés du système salarial, alors qu’ils ont été depuis mécanisés et payés, il est de bon aloi que les services publics concernés puissent aligner les vrais Nouvelles Unités pour bénéficier de ce que l’État déverse et qui bénéficiait  aux méchants. Il est logique de croire que si ces services concernés seront expéditifs, au mois d’avril entamé, les vrais et véritables enseignants Nouvelles Unités seront prises en charge

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News