loader image

Impact News

Gratuité de l’Enseignement primaire:
Halte à l’intox, Tony MWABA a mis fin à la confusion entretenue par ses prédécesseurs !



L’arrêté signé par certains Gouverneurs fixant les frais de fonctionnement pour les cycles maternel et secondaire a créé des confusions dans la tête de certains compatriotes qui croient à la suppression de la gratuité de l’Enseignement Primaire consacrée par l’article 43 de la Constitution de la RDC.
La mise au point du Cabinet du Ministre Tony MWABA est claire. Il s’agit d’une campagne d’intox pour des gens qui n’ont pas bien lu cet arrêté.

Par sa note circulaire,
la gratuité de l’enseignement primaire, qui est constitutionnelle a été réaffirmée.

L’arrêté du gouverneur de Kinshasa fixe les frais de fonctionnement et autres frais au niveau maternel et secondaire où il n’y a pas encore de gratuité. (parce qu’au niveau primaire, l’Etat prend en charge même les frais de fonctionnement NDLR).

Ce n’est pas le retour de la prise en charge. Faux et archifaux, argue le proche du Ministre Tony MWABA qui est présentement à Paris à l’Assemblée générale de l’ONU. Les enseignants même au niveau maternel et secondaire sont payés par l’Etat.

Le professeur Tony Mwaba a mis fin à la confusion créée par ses prédécesseurs, qui à dessein combattaient la gratuité et l’avait étendu illégalement au niveau maternel et secondaire pour asphyxier et l’étouffer.

Les choses sont désormais claires.
Et c’est la réussite totale de la gratuité de l’enseignement primaire.

Ci-après la mise au point de la Cellule de Communication du Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique.

Mise au point du Ministère de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique: Attention à la campagne d’intox

La Cellule de Communication du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, porte à la connaissance de l’opinion nationale que par sa Note Circulaire n°MINEPST/CABMIN/1474/2021 du 1er Novembre 2021, Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, le Professeur Tony MWABA KAZADI, a rappelé le strict respect des dispositions constitutionnelles qui consacrent la gratuité de l’Enseignement Primaire (1ère Primaire à 6ème Primaire) qui demeure irréversible et non négociable ( article 43 de la Constitution du 18 février 2006 telle révisée à ce jour)

En sus de fixer de manière expresse le champ d’application de la gratuité au niveau primaire, cette Note circulaire enjoint aux Gouverneurs des provinces à fixer les frais scolaires pour le niveau maternel et secondaire en tenant compte des réalités spécifiques à chaque province en précisant les seuils minima et maxima pour les frais de fonctionnement à percevoir et qui ne prennent pas en compte les salaires des enseignants, qui sont du domaine exclusif du Gouvernement central, pour éviter le retour au système de leur prise en charge par les parents.

Il est donc indécent, malicieux et malhonnête d’entretenir la campagne d’intox que la gratuité de l’enseignement a été supprimée.

Fait à Kinshasa, le 12 novembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News