loader image

Impact News

Intox:
Pas d’opérations mixtes entre le Rwanda et la RDC en vue!

La RDC et le Rwanda ne préparent aucunement une opération militaire conjointe contre les FDLR à l’Est de la RDC.
Contrairement à une fausse information qui est relayée par des pêcheurs en eau trouble habitués à distiller du venin dans les médias et réseaux sociaux pour créer la panique et l’intox dans la société.


Ils ont réussi parce qu’il y a des crédules sur les réseaux sociaux qui ont également partagé ces désinformations, intox et manipulations dans l’opinion en vue de servir à la thèse rwandophobique.
Une thèse qui a été entretenue dans la diaspora et par certains compatriotes en vue d’exposer toujours la faiblesse de la RDC face à ses voisins.
Et pourtant, l’actuel Chef de l’État a saisi la portée de l’insécurité dans l’Est de la RDC qui fait intégrer beaucoup de facteurs notamment endogènes, exogènes et surtout illicites avec l’implication de certaines multinationales qui en profitent.


Différents brassages des groupes armés et mouvements rebelles dans les FARDC ont contribué à l’affaiblissement de nos forces de défense.
Voilà pourquoi le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi a mis en place des mécanismes politiques et diplomatiques en vue de résorber la question de l’insécurité dans l’Est de la RDC.
C’est ce qui justifie les réunions successivement tenues à Kigali et à Kinshasa pour réfléchir comment mettre fin à l’insécurité.


Et là, les deux organes de sécurité du Rwanda et de la RDC vont mettre en place des mécanismes politiques et diplomatiques dans le but de mettre fin à l’insécurité. Il ne s’agit nullement des opérations militaires conjointes. Ces mécanismes pourraient concerner par exemple la dissuasion des Forces négatives à retourner seules dans leurs pays d’origine.
C’est le cas notamment des FDLR qui ne seront pas traqués conjointement par les Fardc et la RDF, mais convaincus ou dissuadés de rentrer au Rwanda.

Les deux pays vont agir chacun chez lui. En revanche, ils ont le devoir de faciliter, à travers des renseignements exacts, la lutte contre ce phénomène récurrent ou même quasi permanent d’insécurité causée par les forces négatives dans cette partie du territoire national. A aucun moment, il n’a été dit que l’armée rwandaise enverrait ses éléments dans l’Est de la RDC dans le but de traquer les FDLR. L’armée congolaise se trouve être suffisamment outillée pour combattre ses forces ennemies.

IN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News