loader image

Impact News

Jacques Kyabula, une compétence ineffable pour l’envol définitif du Haut-Katanga ! 

Jacques Kyabula, ce Gouverneur taiseux,  aphone et pragmatique que le Haut-Katanga a trouvé, ne cesse de surprendre et de marquer les points.

Celui que les bonzes tordus du FCC croyaient être facilement domptable,  manipulable et servir leurs causes sournoises, a pris de court tout le monde et apprend à voler de ses propres ailes aujourd’hui. Qui l’aurait cru ?

 Face à l’adversité  de ses détracteurs, l’homme s’est montré serein, perspicace et en est sorti vainqueur. Dans son article intitulé « Jacques Kyabula Katwe à l’heure de l’envol, notre consœur Denise Dushoshauy retrace le parcours de l’homme, les embûches rencontrées, les coups bas reçu, humiliations subit, tout également les prouesses réalisées.

Pour cette Dame d’une plume suave et éloquente, Jacques Kyabula a su déjouer tous les complots ourdis contre lui et a su coaliser avec les plus durs du Haut-Katanga, notamment le Doyen Gabriel Kyungu Wa Kumwanza. Il est donc impérieux d’espérer à cet homme, qui a résisté contre vents et marées, pour le développement du Haut-Katanga.

JACQUES KYABULA KATWE À L’HEURE DE L’ ENVOL 

CONTEXTE

Petit poisson deviendra grand, pourvu que Dieu lui prête vie, entend-on dire, et il y a des choses qui arrivent inexorablement, qu’on le veuille ou non.
Et aux autres de renchérir : tout petit oiseau finit un jour par voler de ses propres ailes.

Ce qui est probablement arrivé pour Jacques Kyabula Katwe entre décembre 2020 et Mars 2021; l’événement commence d’abord sous-forme de rumeur, puis de signes, plusieurs s’interrogent, sans réponse évidemment.

L’EXPÉRIENCE ET LA SAGESSE

Dès sa première année de mandat à la tête de la province en 2019, les mauvaises langues se délient, les ennemis se liguent contre ses actions, élaborent des stratégies pour le nuire, …etc. Jacques Kyabula ne mord pas à l’hameçon de ses détracteurs; il s’affaire plutôt à l’exécution de son Programme d’Actions, étape par étape, même si à un certain moment, par la force des pressions sur lui, il en est arrivé à la conclusion que l’insécurité caractérisée à Lubumbashi était le fruit d’une cabale de diabolisation montée pour l’affaiblir et étouffer l’action du Chef de l’État Félix-AntoineTshisekedi.

Déjà en se démarquant de la politique de ses prédécesseurs qui avaient adopté le principe du « coup sur coup », lui, engage ses potentialités vers l’essentiel: passer à l’action, préférant laisser les œuvres parler en son nom.

Pas du tout prolixe, Jacques Kyabula Katwe a donné l’impression d’être toujours ce Petit Poucet faible, peureux et sans défense devant le regard moqueur des rapaces de tout bord… j’allais dire les caciques du Front Commun pour le Congo qui, trop tôt se lêchaient les babines, estimant que la proie était facile à mettre dans la marmite à cuire ! Que nenni!
Non, ils avaient compris, mais un peu tard, que le Petit Poucet laissait des signes, des repères tout le long du parcours, lesquels repères l’aideraient à retrouver le chemin en cas de retour au pays natal.

Puis, vient un certain 29 Décembre 2020, la plupart des caciques du FCC signent leur adhésion à l’Union Sacrée de la Nation
à l’opposé de Zoé Kabila du Tanganyika qui signe sans ADHÉRER… c’est tout comme.!!!

On s’y attendait déjà : au FCC, c’est l’hécatombe. La descente aux enfers.

Alors, pragmatisme oblige, le Gouverneur Jacques Kyabula, tout comme certains poids lourds du FCC, plaçant l’amour de la mère-patrie avant tout, préfèrent jouer le jeu, se présentant désormais engagés dans la nouvelle dynamique, celle de la vision de l’USN prônée par Félix-Antoine Tshisekedi.

CONCERTATIONS, RÉSOLUTIONS, SOLUTIONS ET ACTIONS

Le Petit Poucet deviendra GRAND se lance dans des visites de charme et stratégiques, rimant avec les m’avez-vous-vu, oui-ou-non, les médiatisent en omettant de lever le voile sur le contenu de leurs échanges. Baba Gabriel Kyungu wa Kumwanza (allié incontournable et éternel de Moïse Katumbi, élu récemment Président de l’organe délibérant du Haut-Katanga) le reçoit à son tour le 03 Mars 2021, puis Wandani arrive chez Pande, Kazembe et Félicien Katanga.
Avec Moïse Katumbi, ils parlent développement, notamment de l’agriculture; même si sous cape les échanges auraient gravité autour des nouvelles donnes.

Le 17 mars 2021, Jacques Kyabula sort le grand jeu en remaniant son Gouvernement pour l’adapter sur le mire de l’Union Sacrée de la  Nation afin 
d’être en odeur de sainteté avec
FATSHI13.

L’ENVOL DE L’AIGLE

Le Petit Poucet n’est plus ce bout d’acteur que l’on peut manipuler à volonté ou baratiner sans demander son avis; Jacques Kyabula Katwe est un Gouverneur imbu de tous les pouvoirs politiques, quelqu’un qui peut faire et défaire sans craindre les diktats de son ancien camp, un politique avisé qui joue sa partition sans fausse note ni bémol. Une prise de position qui a fini de déjouer toutes les tentatives de le déstabiliser alors que déjà une rumeur montait comme une fumée noire, présageant qu’une motion de censure circulait dans les couloirs de l’Assemblée provinciale; non, il n’en est rien du tout, parole de Baba Gabriel Kyungu.

PERSPECTIVES D’AVENIR

Toutefois, Jacques Kyabula doit se battre pour se maintenir en répondant aux attentes de sa population qui apprécie à juste titre ses actions salvatrices.
Étant représentant personnel du Chef de l’État en province, il doit matérialiser la vision du Président de la République démocratique du Congo, LE PEUPLE D’ABORD.

Denise D. Mukendi /Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News