loader image

Impact News

Kibali Goldmines assigne SOKIMO en justice à bref délai en contestation et en main levée de la saisie conservatoire.

C’est depuis le 17 avril   2021 que l’affaire pendante entre les sociétés Kibali Goldmines et SOKIMO a pris un tournant décisif. Et ce, devant la justice congolaise.

Saisie par la société SOKIMO le 17 avril, le tribunal de commerce de Kinshasa a pris une ordonnance  demandant la saisie des avoirs de Kibali Goldmines dans les grandes banques de Kinshasa. Ce qui fût fait le 20 avril dernier.

Considérant qu’elle a été injustement sanctionnée, la société Kibali Goldmines vient d’assigner SOKIMO en justice à bref délai en contestation et en main levée de la saisie conservatoire devant le tribunal de commerce de Gombe. Kibali Goldmines a dans  sa requête,  donné également assignation à comparaître à certaines banques commerciales. Notamment à Raw Bank, EquityBCDC SA, Eco Bank, BGFI SA, Sofibanque SA, la banque centrale du Congo, Cadeco, TMB et Afriland.

Il a en suite formulé cinq demandes quant à ce:

1. A ce titre Principal , elle demande de décréter le déclinatoire de compétence du Président du Tribunal de Commerce de Kinshasa/Gombe pour les motifs sus invoqués ;
2. Ordonner respectivement la rétractation de l’Ordonnance n° 0281/2021 autorisant la
saisie – conservatoire des créances du 17 avril 2021 ainsi que la mainlevée de saisies-conservatoires pratiquées en date du 20 et 21 Avril 2021 sur les avoirs de
Kibali Goldmines logés dans les livres de la RAW BANK SA, EQUITY BANK – BCDC
SA, ECOBANK SA, BGFIBANK SA, la SOFIBANK SA, BANQUE CENTRALE DU
CONGO, la CADECO, la TRUST MERCHANT BANK (TMB SA) et AFRILAND FIRST
BANK SA;
3. Délaisser à la Première Assignée les frais et dépens d’instance.
4. A Titre Subsidiaire, décréter la fin de non-recevoir de la Requête en obtention de ladite saisie­ conservatoire des créances initiée sans qualité par Maitre ETHY KUMBALANI BITINDIE au nom de la SOKIMO SA pour les motifs sus invoqués ;
5. Délaisser à la Première Assignée ( Sokimo) les frais et dépens d’instance.
Et pour que les Assignées n’en prétextent l’ignorance, les avocats Conseils de Kibali ont remis à chacune, une copie de la requête , ainsi que de l’ordonnance abréviative du délai.

La société Kibali Goldmines est loin de baisser les bras.

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News