loader image

Impact News

La démission de Jeanine Mabunda attendue pour son honneur !

Avec plus de 250 signatures sur la pétition de déchéance des membres du Bureau de l’Assemblée Nationale 

Pour son honneur, elle devra démissionner. Face à ce qui ressemble à un désaveu de plus des 250 pairs qui ont signé la pétition contre elle.

En tout cas, rien de misogynie. Rien de lutte contre le gender. Rien de discrimination contre le leadership de la femme. Il s’agit d’une question de gestion. Une gestion chaotique, et des ressources humaines, et des ressources financières, et des ressources matérielles mises à la disposition du Bureau de l’Assemblée Nationale conduit par Mme Jeanine Mabunda Lioko Mudiayi. L’on ne devrait pas manipuler les Précieuses Femmes pour les engager dans une affaire où une des leurs a fait la honte en matière de gestion des personnes et des fonds qui lui ont été échus.

‘’C’est la seule législature depuis 2006 la plus médiocre où les députés ont été clochardisés, humiliés et traités comme de petites gens. C’est la seule législature qui a enregistré beaucoup de morts des députés nationaux suite à un traitement dégradant et injurieux qu’ils ont subi de la part du Bureau resté insensible quant à leur social. Beaucoup ont perdu leurs enfants, tout simplement parce que privés de soins de santé à temps et au moment opportun. Certains élus ne savent pas nouer avec les deux bouts du mois, beaucoup ont perdu, leurs enfants, leurs épouses, uniquement parce que leur traitement a été très insouciant dans le chef de la Présidente du Bureau’’, se plaint un Député PPRD sous signature de l’anonymat, qui signale par ailleurs que le personnel politique de l’Assemblée Nationale a travaillé et a été payé suivant les humeurs de Mme Jeanine Mabunda et des membres de son Cabinet. Le Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale a été piétiné par la Dame de fer qui a réduit la Chambre basse en une sorte de boutique familiale. Il a fallu au moins une année pour que son Directeur de Cabinet, soit nommé et notifié officiellement. Entre temps, il était pris en charge doublement par le trésor public, comme Député National et Directeur de Cabinet de la Présidente de l’Assemblée Nationale, outre les avantages qui l’accompagnent au niveau depuis le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique où il a été ministre en tant que Membre du Conseil d’administration de la Mutuelle de Santé des enseignants de la RDC, déplore la même source.

Le contreseing en matière de gestion de la dotation au niveau de la Banque a été ravi à Mme le Questeur qui est l’Ordonnateur Délégué pour que seule la signature de l’Ordonnateur Principal, Jeanine  Présidente agisse à ce niveau.

Une lettre a été adressée au banquier, feignant d’avoir réservé copie aux autres membres du Bureau au point de frustrer sa collègue Questeur.

Voilà pourquoi Jeanine Mabunda a monté toutes sortes de subterfuges pour que le rapport financier de la dotation accordée à l’Assemblée Nationale ne soit présenté et débattue à la plénière sur pied de l’article 139 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Elle a monté des stratagèmes pour caresser les Présidents des groupes parlementaires dans le sens de leurs poils en vue de leur transmettre juste ce rapport qui n’a jamais été débattu et qui n’a pas connu la mise en place d’une Commission ad hoc pour examiner les résolutions de la plénière et en dégager les responsabilités quant au pénal.

A ce propos, le député national, Crispin Mbindule Mitono a dénoncé les manœuvres de la présidente de l’Assemblée nationale,  Jeanine Mabunda Lioko qui a ordonné, selon lui, la fermeture du service de réception des courriers pour éviter le dépôt de la pétition contre son bureau.

Une pétition qui a bénéficié de l’adhésion de plus de 250 signatures. D’après Mbindule, les signataires sont des députés de toutes les tendances  politiques qui aboutira, insiste-t-il, à la déchéance du bureau de l’Assemblée nationale.

L’élu de Butembo accuse la speaker notamment de bloquer les initiatives parlementaires des députés, la gestion financière opaque des fonds alloués à l’Assemblée nationale et surtout le manque de respect envers ses collègues députés.

A ces griefs, il dénonce les absences prolongées et injustifiées de la Présidente aux plénières. D’après le haut cadre de l’UNC, depuis un certain temps, la Présidente de l’Assemblée a résolu de ne plus se présenter aux plénières.

Toutes ces stratégies, hurle-t-il, traduisent la malice de Mme Mabunda d’empêcher tacitement le dépôt et le débat autour de la pétition qui vise à éjecter son bureau. ‘’Honorable Mabunda sèche les plénières et ferme la réception des courriers de l’Assemblée nationale pour éviter le dépôt de la pétition contre son bureau’’, a dénoncé sur son compte Twitter  Mbindule Mitono Crispin.

A travers un adage africain, l’élu de la ville de Butembo prévient qu’en dépit de sa politique de pourrissement, la Présidente de la chambre basse du Parlement doit demeurer conséquente des effets que produira cette pétition contre son bureau qui suit son cours normal. ‘’Lorsqu’on crache en l’air, il faut s’attendre au crachat sur le visage’’, a prévenu l’élu de Butembo.

Le collectif des députés nationaux des plateformes politiques CACH, LAMUKA et FCC, à travers cette pétition dont le dépôt intervient dans quelques heures, s’insurgent contre le blocage des initiatives parlementaires, la gestion financière opaque des fonds alloués à l’Assemblée nationale et le manque de respect envers ses collègues députés nationaux.

Malheureusement, déplorent les initiateurs, depuis la session de mars passée la Présidente de l’Assemblée nationale, n’a fait que multiplier des stratagèmes pour éviter le dépôt de cette pétition et ainsi que son débat à l’hémicycle.

Au bureau de l’Assemblée nationale, on dénonce ces monstruosités. Un élu PPRD proche de la présidente de l’Assemblée nationale assure que les absences de Jeanine Mabunda sont consécutives au malaise qu’elle connaît à la suite de l’accident de circulation dont elle a été victime dernièrement.

Nicole Kakese

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News