loader image

Impact News

Les épidémies les plus dévastatrices de l’histoire: Au stade actuel, le Covid-19 est loin d’être la pire que le monde ait connu! 

Il a tué des centaines de milliers d’hommes, asphyxié les économies voire des grandes puissances occidentales, enfoncé le monde dans la détresse et détruit les emplois partout au monde, Corona virus (Covid-19).

Apparu pour la première fois en Chine à 2019 dans la ville Wuhan, le Covid-19 continue à faire ravage. 

Le COVID-19 affecte les individus de différentes manières. La plupart des personnes infectées développent une forme légère à modérée de la maladie et guérissent sans hospitalisation.

Les symptômes les plus fréquents de cette pandémie sont: fièvre, toux sèche, fatigue, courbatures, maux de gorge, diarrhée, conjonctivite, maux de tête, perte de l’odorat ou du goût, éruption cutanée, ou décoloration des doigts ou des orteils. Il y a également au nombre des symptômes les difficultés à respirer ou essoufflement, sensation d’oppression ou douleur au niveau de la poitrine, perte d’élocution ou de motricité ; le Covid-19 n’est pas le premier fléau qui touche toute la planète. Il y en a nombreux qui ont endeuillé le monde et ont laissé des vestiges déplorables à ce jour.

Dans cet article, il est question de remonter le temps pour élucider les pandémies majeures qui ont sévi et endeuillé la planète.

Les grandes épidémies de l’histoire

Les épidémies de maladies infectieuses représentent une redoutable force meurtrière. Choléra, Ebola ou encore grippe espagnole. Ces noms font froid dans le dos.

Et si le Coronavirus qui sévit actuellement  met le monde en alerte, il n’atteint pas encore le stade des épidémies les plus dévastatrices. En comparaison à celles qu’on vous dévoile ci-dessous.

LE SIDA

Avec ses 3 millions de morts annuels, le SIDA est encore considéré comme une pandémie mondiale. Il a déjà tué plus 30 millions de personnes. Selon l’OMS, c’est l’une des maladies infectieuses «les plus complexes, les plus éprouvantes et sans doute les plus dévastatrices» que l’humanité ait eue à combattre.

Malgré les efforts de prévention investis et l’efficacité des traitements, 1,8 million de personnes découvrent chaque année qu’elles sont contaminées. Et viennent ainsi grossir les rangs des millions de porteurs du virus. Aujourd’hui, l’usage du préservatif est le seul bouclier contre cette maladie pour laquelle aucun vaccin n’a encore été trouvé.

Personne atteinte du SIDA

LA PESTE NOIRE

Telle une traînée de poudre, la peste noire (1347-1352), a décimé à elle seule près de 40% de la population européenne. Venue d’Asie, via le port de Crimée, puis de Gênes et de Marseille, elle a fait plus de 30 millions de morts. Elle est considérée aujourd’hui comme la première pandémie de l’ère moderne.

Après avoir sévi six ans dans l’Europe médiévale, elle réapparaîtra régulièrement au cours des siècles suivants. Mais dans des proportions moins destructrices.

Selon une étude parue dans la revue scientifique Cell Host & Microbe en 2016, elle serait à l’origine des épidémies actuelles.

Personne atteinte de la peste noire

LE CHOLÉRA

Le choléra a commencé à faire des ravages en 1817. Et depuis, n’a jamais cessé. Depuis plus d’une vingtaine d’années, il circule de façon endémique. C’est le cas notamment à Haïti depuis 2010. 

Selon les dernières estimations de l’OMS, il y a près de 95 000 décès liés au choléra dans le monde, pour environ 2,9 millions de cas suspects. «La plupart de ces cas sont enregistrés en Inde et au Bangladesh», relève l’organisation internationale. Cette infection intestinale aigüe est provoquée par des bactéries présentes dans les eaux sales et stagnantes.

Actuellement, il n’existe aucune solution miracle pour endiguer cette épidémie. Car si un vaccin existe, son effet reste limité dans le temps. 

Personne atteinte du choléra

LA GRIPPE ESPAGNOLE

Il y a 100 ans, la grippe espagnole contaminait plus d’un tiers de la population. Connue aussi sous le nom de grippe de 1918, c’est l’épidémie la plus dévastatrice de l’Histoire. Selon les estimations, elle a fait entre 50 et 100 millions de morts. Elle dépasse ainsi le bilan de la première guerre mondiale (ndlr: 18 millions de morts).

Partie de Chine, elle doit son surnom, «grippe espagnole» du fait que seule l’Espagne (non-impliquée dans la Première Guerre mondiale) a pu, en 1918, publier librement les informations relatives à cette épidémie, explique le quotidien français Ouest-France.

Personnes atteintes de la grippe espagnole

LA GRIPPE ASIATIQUE

Cette variante de la grippe aviaire a causé 1 à 4 millions de décès selon l’OMS. Elle proviendrait de la mutation d’un virus humain chez le canard combinée avec une souche humaine de grippe.

Identifiée pour la première fois dans la province de Guizhou en Chine en 1956, ce virus a fait le tour du monde en un rien de temps. Atteignant d’abord Singapour, puis Hong Kong pour arriver finalement aux Etats-Unis en l’espace de quelques mois. Avec 69’800 morts, les Etats-Unis furent l’un des pays les plus fortement touchés.

Personnes atteintes de la grippe asiatique

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News