loader image

Impact News

L’une des 6  pires prisons d’Afrique :
La Prison Centrale de Makala, un mouroir à Kinshasa!


Construite en 1957 à l’époque coloniale, la Prison Centrale de Makala est le plus grand pénitencier de la ville de Kinshasa. Elle occupe une surface d’environ 13 hectares et dispose de plusieurs bâtiments érigés sur une surface de 9 hectares, entourés d’espaces verts d’environ 4 hectares. Elle compte un bâtiment administratif et 11 pavillons hébergeant les détenus, dont 10 avec un étage. Un pavillon est réservé aux femmes, mais aucun pour les mineurs. En plus de 60 ans d’existence, cette prison n’a quasiment jamais connu de réfection, et n’est absolument pas entretenue.

Elle est ainsi devenue vieille et délabrée, et risque de voir ses bâtiments s’écrouler, par manque d’entretien. Au fil des années, elle est devenue très insalubre et surpeuplée. Elle a, théoriquement, une capacité d’accueil de 1 500 détenus, mais en réalité, elle abrite en moyenne une population de 9 000 pensionnaires.

Dans un article publié par nos confrères du « Journal d’Afrique », que nous prenons le soin de décliner ci-bas, la Prison centrale de Makala se trouve parmi les 6 prisons les pires d’Afrique. La carte telle que peinte, la prison centrale de Makala est presqu’un mouroir qu’un centre de rééducation.


Les 6 pires prisons d’Afrique
L’emprisonnement est une sentence proclamée dans le but de réhabiliter une personne et la préparer au retour à la vie en société, après une sentence plus ou moins longue. Dans certaines prisons en Afrique, c’est synonyme de mort.
Pour la plupart des personnes, on se retrouve en prison pour un crime. Pour d’autres, se retrouver en prison est le crime. Certains établissements pénitenciers résonnent des cris des torturés et des soupirs des morts. Voici les 6 pires pénitenciers du continent africain.


6-Gitarama (Rwanda)
C’est un établissement où il est fréquent que les prisonniers s’entretuent. Il y a même eu des cas de cannibalisme. Gitarama a été construit pour accueillir 400 prisonniers au maximum, mais selon certains témoignages, plus que 5000 prisonniers y sont incarcérés.


5-Kikiri (Nigéria)
Les cellules de Kikiri, avec une capacité de 6 prisonniers, en accueillent pourtant jusqu’à 50 chacune. Les prisonniers seraient, selon les témoignages, traités cruellement par les agents de sécurité de la prison. La malnutrition, les maladies et la mort ne sont pas les pires tragédies qui ont lieu à cet endroit.


4-Makala-Kinshasa (RDC)
Cette prison est tellement surchargée (9000 prisonniers pour une capacité de 1500) que certains prisonniers, incapables de se défendre, se font simplement écraser. Plus de quatre mois en examen par mois meurent dans cette prison avant de pouvoir en sortir pour être interrogés. Certaines personnes se seraient suicidées lorsqu’elles ont été informées qu’elles seront logées à cet établissement.


3-Mukobeko (Zambie)
Outre la surcharge et la mauvaise architecture de la prison, qui causent des morts quotidiennes d’asphyxie, cette prison a connu des centaines d’épisodes de brutalité de la part des gardes. Ces derniers en arrivent à exécuter des prisonniers dans l’indifférence générale.


2-Chikurubi (Zimbabwe)
On n’est généralement emprisonné à Chikurubi que pour les crimes les plus graves. L’emprisonnement se traduit souvent en une sentence de mort. Le pourcentage des libérés en vie de cette prison a été estimé à 13% par Human Rights Watch. Les raisons sont multiples : La faim, la soif, le lynchage et la maladie. Certains se font même tuer par les autres prisonniers avant d’entrer en cellule afin de sauver la vie à ceux qui sont déjà emprisonnés dans la même pièce.


1-Kamiti (Kenya)
Les prisons Kenyanes sont connues comme parmi les pires au monde. La supermax de Kamiti est la plus grande mais aussi la plus meurtrière. C’est d’ailleurs la demeure de beaucoup de prisonniers politiques, mais aussi des pires criminels du pays. Les gardes forceraient systématiquement les uns à tuer les autres. Ceux qui ne se font pas tuer se font torturer par les gardes, affamer ou agresser par les autres prisonniers.


Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News