loader image

Impact News

Malhonnêteté et ruse de Puela décriées par le tribunal des pairs : un complot ourdie pour salir l’image de Joël Cadet Ndanga


Pendant plus des deux heures, le Tribunal des pairs dirigé par Joël Cadet NDANGA a entendu Monsieur Albert Puelacontre le journaliste Pius Romain Rolland sur une affaire de diffamation, selon la partie accusatrice.

Dans une émission présentée par Jean-Pierre Kayembe, Pius Romain Rolland Ngoie avait allégué que Monsieur Fabrice Albert Puela avait demandé à Madame Mabunda une somme de 100.000$ pour retirer son action devant le Conseil d’Etat.

Durant l’instruction du dossier, Pius Romain Rolland Ngoie en homme bien éduqué et reconnaissant son erreur, a présenté ses excuses et a promis au Tribunal de se soumettre à toute décision qui en découlera. Un engagement aussi pris par le Député Puela, conformément à l’article 38 du Statut Particulier de la Commission de Discipline et d’Ethique Professionnelle, Tribunal des pairs.

L’affaire prise en délibéré, Pius Romain Rolland Ngoie est resté avec ses confrères notamment le Président de la commission pour un entretien confraternel.

A sa descente des escaliers de l’UNPC, les éléments du Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe l’ont enlever pour le cachot du TGI/Gombe.

Alerté de la situation par Maître Papy Nyango, Joël Cadet NDANGA, Président du Tribunal s’est amené avec sa suite pour s’en rendre compte. Effectivement, Pius Romain Rolland Ngoie était entre les mains des agents du parquet.

Ne supportant cette humiliation, Joël Cadet s’en est appris vertelent à ces derniers car ayant violé la loi en arrêtant le confrère dans les installations de l’UNPC.

Tout ce scénario porte à croire que Monsieur Puela avait piégé le tribunal pour en finir avec Puis Romain Rolland Ngoie.

Une démarche trouvée de malhonnête et rusée dans le chef du Député Puela qui est à son deuxième cas de renvoyer les journalistes devant les instances judiciaires. Le premier a été le Journaliste Daniel Safu Butiemuni.

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News