loader image

Impact News

Mbujimayi/Crise à l’Union sacrée : les transfuges du FCC, une obligation pour parler de la majorité à l’union sacrée.

Le cadre de la ligue des jeunes du parti présidentiel/fédération de Mbujimayi, Lebon Michel Cimanga soutient l’ouverture de la porte de l’Union sacrée aux élus et caciques du FCC par le Chef de l’État et le Président a.i de l’UDPS jean Marc kabund. Il estime qu’il est insensé de parler majorité présidentielle sans admettre l’intégration des députés et cadres de la famille politique de Joseph Kabila dans cette initiative présidentielle

Dans une interview accordée à impact news ce jeudi 21 janvier 2021, docteur Lebon Michel Cimanga fustige la campagne de diabolisation des dissidents du FCC ayant prêté allégeance au Chef de l’État Félix Tshisekedi, enclenchée notamment par l’Ensemble pour la République et le MLC. Il pense que les calculs politiques démontrent l’impossibilité de composer la majorité présidentielle sans les cadres de l’ancienne classe parlementaire. « Nous ne devons pas diaboliser les membres du FCC à l’union sacrée.

Sur le plan mathématique à l’Assemblée nationale, seuls le Cach, La Ensemble pour la République et le MLC ne peuvent pas faire la majorité.

Pour qu’on ait celle-ci, il faut ouvrir la porte aux élus ou transfuges du FCC ayant souscrit à la vision du Chef de l’État. Il n’y a pas de majorité sans compter sur plusieurs députés de la famille politique du Président honoraire « , a-t-il clamé.

Par ailleurs, ce cadre la ligue des jeunes de l’UDPS de la fédération de Mbujimayi condamne les discours de stigmatisation tenus à l’endroit des anciens collaborateurs de l’ex-président de la RDC. Il croit que toute personne peut changer et s’adapter à un nouvel environnement.
« La stigmatisation des membres du FCC est condamnable, d’où qu’elle vienne. Il n’y a que des imbéciles qui ne changent pas, dit un adage français.

Donc, ça signifie que quelqu’un peut abandonner les anciennes habitudes pour s’inscrire dans une nouvelle dynamique, a-t-il soutenu.

Il encourage et salue la bravoure affichée par leurs nouveaux partenaires. « Et s’il y a des députés qui ont accepté d’intégrer la vision de gouvernance du chef de l’État, nous ne pouvons qu’acclamer et louer leur bravoure », a-t-il renchéri.

Il appelle les uns et les autres à accorder leurs violons le plus vite possible pour donner la chance au président de répondre aux questions sociales urgentes de la population.

Il faut dire que depuis quelques jours le climat est glacial entre le Président ai de l’UDPS et délégué du Président dans les négociations, Jean Marc kabund et Ensemble pour la République de Moïse katumbi et le MLC de Jean Pierre Bemba au sujet du partage des institutions avec les caciques du FCC.

Marie Jeanne Molly mupela

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News