loader image

Impact News

Polémique autour de la prise en charge des frais de participation des finalistes de Kwango par Christophe Mboso N’Kodia Pwanga : Maître Samuel Mbemba Kabuya prend défense de son mentor !



Nous pouvons lire dans un communiqué officiel signé le 28 août dernier par l’Inspecteur Principal Provincial a.i de la province éducationnelle du Kwango 2 que les frais de participation de la session ordinaire aux examens d’État 2021 sont pris en charge par le Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga.

Soucieux de l’éducation de ses compatriotes, plus particulièrement pour ceux de sa province d’origine, le speaker de la chambre basse du Parlement a posé un geste de charité, question d’alléger la tâche de la quasi-totalité des parents d’élèves asphyxiés par la pauvreté et la disette.

Malheureusement, il est de ces hommes qui ont adopté la critique péjorative comme leur mode de vie, leur seconde nature. Ils s’adonnent à critiquer sans réfléchir. Le plus important pour eux, c’est de les attendre parler, même s’ils se versent dans les diatribes.


Cherchant à nuire à la bonne réputation politique que Monsieur Christophe Mboso a due construire durant plusieurs décennies, ses détracteurs l’accusent de s’ingérer dans un secteur qui n’est pas sien, brandissant le dogme de séparation de pouvoir entre les institutions du pays.

Leur agir va sans doute dans le sens d’accuser le Président de l’Assemblée nationale d’abus de pouvoir. Chose que le « gardien du temple« , comme aiment bien l’appeler ses proches, Maître Samuel Mbemba Kabuya Tanda, n’a accepté de l’entendre de cette oreille.

Directeur de Cabinet et proche collaborateur depuis des lustres, Maître Samuel Tanda s’est prononcé quant à ce dossier. Il peint le contour de l’affaire et de la nécessité de son autorité immédiate, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, d’intervenir pour ces infortunés.

Pour lui, la réalité est que jusqu’à la veille de ces épreuves des examens d’État, plus de 90% des finalistes Kwangolais n’avaient pas encore payé les frais de participation. Donc si Christophe Mboso n’avait pas intervenu, ces milliers d’élèves ne seraient peut-être pas admis pour la passation de leurs examens.

Ce notable de Camp Luka, celui qui semble conquérir les cœurs de ses frères et sœurs du quartier, se questionne alors sur l’opportunité de leurs détracteurs; « fallait-il que le Patriarche Mboso croise les bras devant cette situation alors qu’il en avait les moyens d’aider« ? Et d’ajouter, « Après avoir payé pour tout le monde, devrait-il laisser ceux qui avaient déjà payé dans l’ignorance« ? Une question oratoire destinée à quiconquequi emboiterait les pas de ces derniers dans le but de nuire au pouvoir de Mboso N’Kodia Pwanga, de surcroît entacher la vision de Félix Tshisekedi, Président de la République démocratique du Congo.

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News