loader image

Impact News

Pour bien servir les donateurs des 40 000 Smathphones et d’autres avantages de l’Europe :
Ambongo et Bukundoa troquent les fidèles contre le plaisir du monde !



Jamais le monde n’a enregistré un engagement politique d’une manière ostentatoire dans le chef d’un pasteur comme cela se fait aujourd’hui à travers le comportement du Cardinal de Kinshasa, Fridolin Ambogo qui sèche les messes pour arborer les costumes politiques en allant voir les Chefs de l’Etat de la Région. Reçu chez Sassou, le Président de l’Angola, Lorenço a rejeté sa requête. Entre temps, l’Aumônier Senga et l’Abbé Nshole ont également séché leurs paroisses pour se rendre en Europe faire rapport aux tireurs des ficelles.
Pour la première fois aussi, l’Eglise accepte de former une alliance politique avec des partis politiques.


Et pourtant, en s’associant aux partis et regroupements politiques dans la plateforme Forces Sociales de la République, les églises à travers leurs structures laïques, se politisent à leur tour. D’où, le reproche formulé contre la politisation de la CENI perd tout son sens et de ce fait, l’église n’étant plus au milieu du village, divise ses propres enfants. C’est un secret de polichinelle, derrière le CALCC, se cachent deux soutanes bien identifiables et 40.000 smartphones qui tentent d’embarquer toute la grande structure de leur église dans leur aventure politique suicidaire au grand dam d’un bon nombre de fidèles. A la différence du CALCC, le CLC n’a pas d’alliance politique mais a plutôt drainé le peuple dans sa démarche, conservant de ce fait son caractère apolitique…


Mais l’église protestante dont le Pasteur Bukundoa a du mal à gérer aujourd’hui, puisque plombée par les conflits entre communautés et dans sa propre communauté à l’Equateur, s’enlise dans le mal sans penser à la valeur de l’âme.


Plus grave, elle ne calcule même pas combien de fidèles sont déçus de son comportement qui s’éloigne des valeurs qui caractérisent cette église dont son prédécesseur Bokeleale avait signé la Charte des Confessions religieuses qui donne une voix à chacune d’entre elles.


Ils profitent ainsi de l’ignorance de ce texte pour aller jusqu’à mentir que les deux églises catholique et protestante constitueraient 90% de la population congolaise. Même si tel était le cas, est-ce tous les fidèles sont-ils contre le régime de Félix-Antoine Tshisekedi ?
Nos pasteurs aiment au final le plaisir du monde pour vendre nos âmes contre le plaisir et l’amour de ce monde pour des intérêts sordides, a crié notre patron, lors du Conseil de Rédaction.


Nicole Kakese

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News