loader image

Impact News

PTNTIC :
Augustin Kibassa Maliba ressuscite « la Poste »!

Le Ministre des Postes, Télécommunications
et Nouvelles Technologies de l’Information et
de la Communication (PTNTIC), Augustin
Kibassa  Maliba, a procédé au lancement de
la campagne « Rien ne remplace la Poste »,
dans le cadre du développement des
infrastructures des Postes et
Télécommunications en RDC. Cet événement
a eu lieu ce mardi 18 mai 2021 à la Société
Congolaise des Postes
Télécommunications(SCPT), précisément à
son agence de la maison communale de
Bandalungwa.

A son arrivée sur le lieu de l’activité, le patron
des PTNTIC a été ovationné par une foule
enthousiaste des agents et cadres de la
SCPT, bien avant de recevoir les honneurs
qui lui étaient réservés par les éléments de la
Police nationale congolaise.

Dans son adresse, le numéro 1 des PTNTIC,
a démontré la capacité de l’équipe directrice
à relever les différents défis de la SCPT dont
la qualité des services.

« Au-delà d’une simple action de
communication, la campagne « Rien ne
remplace la poste » doit être une opportunité
pour revoir à la hausse les standards de
qualité des services opérés dans toutes les
perceptions postales en RDC », a laissé
entendre Augustin Kibassa Maliba.

Devant les agents et cadres de la SCPT,
Augustin Kibassa Maliba a émis le vœu de
voir la Poste devenir la pièce maîtresse de
l’ambition du gouvernement congolais et a
promis son soutien aux agents et cadres de
la SCPT pour relever le défi.

 » A la dimension du Grand Congo que nous
avons la mission de construire, la Poste doit
devenir le pilier de l’ambition
gouvernementale et la preuve que les
entreprises publiques peuvent être des pôles
de transformation positive du pays, à
contrario de l’image souvent rétrograde
qu’elles affichent quelques fois. Ce jour, en
regardant le dynamisme affiché, le
déploiement des moyens et la mobilisation
des équipes, je suis optimiste et je serai à
vos côtés pour relever le défi du renouveau
postal en RDC », a poursuivi le Ministre des
PTNTIC.

Ensuite, s’en est suivi le lancement de la
campagne par Augustin Kibassa Maliba
avant la visite du bureau de la  Poste et
l’ouverture de la boîte postale, en compagnie
du Directeur Général de la SCPT, Didier
Musete et quelques agents de cette firme de
l’Etat.

Plusieurs autorités ont répondu présent à
cette activité du lancement de la campagne « 
Rien ne remplace la poste ». Il a été
notamment  remarqué la présence du
President de l’ARPTC, du Bourgmestre de la
commune de Bandalungwa et tant d’autres.

Ils sied de noter que la Poste joue un rôle très
important en RDC en ce qui concerne l’envoi
et la réception des colis et des courriers dans
le monde entier dans plus de 360 bureaux en
RDC.

Quid de la poste en RDC?

La poste étant existante depuis le temps moderne, ou les hommes se trouvaient dans le besoin de communiquer entre eux. Nous allons juste aborder une brève historique de la poste. La poste en RDC avait vu le jour en 1886 avec l’émission du premier  timbre-poste du Congo, alors Etat indépendant du Congo (EIC). Celui-ci avait l’effigie du roi Léopold II.

La poste congolaise est membre de l’union postale Universelle, UPU en sigle créée en 1874  et a comme siège à berne, en suisse. Le but de sa création était d’unir toutes les postes du monde afin d’assurer l’organisation et le perfectionnement des services postaux en vue de développer la communication entre le peuple.

L’adhésion de la poste  congolaise a cette organisation s’est faire en trois étapes à savoir :

Le 1er  janvier 1886 en tant que l’Etat Indépendant du Congo, en 1908 alors la colonie Belge et le 1er juillet 1960 en tant que Etat souverain. C’est à cette période ou le service poste congolais avait était inscrit aux PTT. Les PTT de 1960 à 1968 évoluent comme le service public dépendant de l’administration publique.

Pour ce qui est de l’entreprise, l’office Congolais des postes et des Télécommunication, OCPT  en sigle, fut créé le 13 décembre 1968 par l’ordonnance-loi NO 068/475, Il cessa d’être un service public et devient un office à caractère commercial et industriel, jouissant d’une autonomie financière.

En effet, il reprenait de l’ancien PTT le monopole d’exploitation des services publics des potes et des télécommunications ainsi que l’ensemble du personnel venu de la fonction publique, les avoirs en comptes et tous les patrimoines mobiliers et immobiliers. Cet office était place sous double tutelle, celui des PTT et du portefeuille. Exerçait le monopole postal, télégraphique, radiocommunication, les transmissions des données et des signaux, communication par satellite. Il assurait le respect des accords passés avec L’Union Postale Universelle (UPU) et Union International des Télécommunications (UIT).

    En effet la SCPT comprend deux secteurs à savoir:

Le secteur des postes
le secteur des télécommunications
a) LE SECTEUR DES POSTES
Le secteur des postes est subdivise en deux grands services à savoir:

le service de la poste aux lettres (courrier)
le service de la poste finances
La poste aux lettres (courrier) quant à elle est subdivisée en deux grands services à savoir :

poste ordinaire (appelle aussi la poste traditionnelle)
poste express (courrier rapide) appelée EMS (express mail service)
En qualité d’exploitant public de la poste, la SCPT bénéficie des droits exclusifs pour la fourniture du service postal universel. Il s’agit des services des envois de la poste aux lettres suivant :

Lettres limites de poids de 2kg
Cartes postales
Imprimes et petits paquets, limite de poids de 2kg

Rien ne remplace la poste!

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News