loader image

Impact News

RDC/EPST : Jean Bosco Puna accusé de semer la confusion dans le fief des enseignants et met en mal la mise en oeuvre de la gratuité




Le Syndicat des Enseignants de la RD Congo, Syeco en sigle, s’insurge contre les propos malsains de Monsieur Jean-Bosco Puna qui oblige les professionnels de la craie à ne pas prester dans leurs écoles respectives, malgré la levée de la grève, et la tenue d’une Commission mixte paritaire, Gouvernement-Banc syndical depuis deux semaines.


Depuis Mbuela Lodje dans la ville de Kisantu, située à 120 Kilomètres au sud de la ville de Kinshasa, dans la Province du Kongo-Central, où les associations syndicales du sous secteur de l’EPST peaufinent des stratégies pour matérialiser la vision du Chef de l’État, Félix Tshisekedi, menée par le ministre de l’EPST, Tony Mwaba, celle de garantir et pérenniser la gratuité de l’enseignement. Il s’observe une malversation de la part de Jean-Bosco Puna qui prend part actuellement aux discussions de la Commission paritaire, mais qui à Kinshasa, boycotte de plein gré les négociations déjà entamées pour une cause juste et bonne au sein de la profession des hommes de craies. Il s’est lancé dans d s actions de gangstérisme pour aller dans les écoles où les enfants étudient pour les chasser en jetant des projectiles. Le soir, il vient à Mbuela Lodge pour toucher le jeton de présence. Une malhonnêteté pour cet homme qui a été radié du Synecat.

C’est pratiquement un joueur-capitaine qui a été frappé par un carton jaune, mais qui continue à engager ceux qui sont restés sur terrain.


Dans une interview exclusive accordée à la presse, quelques membres de la Syeco désapprouvent les actions menées par le précité qui tentent à fragiliser les discussions déjà amorcées.
« Jean-Bosco Puna est partie prenante dans nos discussions. Nous ne comprenons pas ce qu’il veut. Jean-Bosco Puna veut créer une certaine crise à la tête des enseignants. D’un côté, il est Mbuela Lodje et de l’autre côté, il va à Kinshasa pour des troubles et discréditer les discussions qui sont menées ici » précise Monsieur Belly Nkoyi, Chargé national des contentieux du Syeco.

Les enseignants sont appelés à ne pas écouter Jean-Bosco Puna, car il est radié par radié la corporation des enseignants. Il n’engage plus rien.


« D’ailleurs, il existe un seul Synecat créé par les ecoles catholiques. Le Synecat est géré par le camarade Sylvestre Mulomba. Puna a était désavoué depuis 2011. Il n’est pas un enseignant. Les enseignants ne doivent pas l’écouter. Les camarades enseignants doivent se demander, si Jean-Bosco Puna preste dans quelle école. Ici à Mbuela Lodje, il a touché sa part » a-t-il renchéri.


Rappelons que les négociations se poursuivent à Mbuela Lodge, dans la province du Kongo Central entre syndicats des spécialités de la craie blanche et le Gouvernement représenté par les ministères de l’EPST, du Budget, de la Fonction publique et celui des Finances.
Ils seront clôturés ce vendredi 19 novembre 2021. Tous les rapports des Commissions ont été adoptés à l’unanimité par la plénière.

IN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News