loader image

Impact News

Séraphin Umba tacle Moïse Katumbi: « une sortie médiatique cosmétique »



Ce lundi 23 août 2021, le Secrétaire Général de l’UDPS Kibasa, Séraphin Umba Kapepe s’est livré à la presse. A l’ordre du jour, son opinion sur la sortie médiatique de Moïse Katumbi.

Séraphin Umba estime que la sortie médiatique de Katumbi n’était que pour la consommation extérieure, car personne ne peut fléchir devant les menaces qu’il a proférées surtout pas Félix Tshisekedi.

« Je crois qu’en politique, il y a toujours de meilleures occasions pour parler. Mais en réalité, le Président de Ensemble pour la République, Monsieur Moïse Katumbi, sait pertinemment bien que ce n’est pas Félix Tshisekedi ou tout autre UDPsien qui peut fléchir devant pareilles menaces. C’est oublier que le Chef de l’Etat est fabriqué dans la moule de résistance. C’est pour la consommation extérieure qu’il a fait une telle déclaration parcequ’un homme politique s’il ne parle pas, il disparaît. Il faut mettre ça dans le cadre d’une survie politique », a déclaré Séraphin Umba Kapepe.

Le SG de l’UDPS Kibassa précise par ailleurs qu’en démocratie, on ne peut pas barrer la route à un débat purement démocratique au parlement.

« On ne peut pas aujourd’hui, dans cette démocratie, penser qu’une proposition de Loi déposée au parlement puisse disparaître comme la fumée au simple coup de vent. Ça doit être traitée et il le sait. Les mécanismes ne sont pas les menaces. Le mécanisme c’est d’utiliser les parlementaires pour que cette Loi ne passe pas. Et si la Loi passait, il y aura un Lundi, il y aura un mardi. Cette Loi n’est pas une invention d’une génération spontanée. Ce n’est que la correction de ce qu’ a été la société congolaise. D’aucun n’ignore qu’avant Sun city, la présidence de la République était réservée au seul candidat de père et de mère congolais. Le Congo ne commence pas avec Sun city », a-t-il souligné.

Le patron de l’administration de l’UDPS Kibasa convie Moïse Katumbi à recourir plutôt aux voies démocratiques pour bloquer la proposition de Loi Tshianyi et non pas recourir aux menaces.

« Il ne doit pas menacer de quitter l’Union sacrée, mais il doit utiliser les mécanismes parlementaires bien connus pour que la démocratie triomphe. Et si cette Loi venait à passer, nous allons nous incliner parceque c’est la Loi et la Loi est dure », a conclu Me Umba Umba Kapepe.

M Katshita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News