loader image

Impact News

Soutien aux FARDC et PNC et pour une paix durable en RDC : 
Les députés se rangent derrière Félix Tshisekedi !

La paix en République Démocratique du Congo, un chantier qui mobilise la main d’œuvre de tout bord politique. De l’opposition ou de la majorité, quiconque estime n’avoir que la RDC comme pays tiendrait à la concorde nationale et la paix durable dans tous les coins du pays. 

 Élus du peuple  souverain, les caucus des députés nationaux de toutes les provinces du pays se sont joints au Président de la République pour la cause noble,  laquelle l’a amené à décréter l’état de siège il y a peu. 

C’est ce mardi 11 mai que ces députés ont parvenu au Président de la Chambre basse du Parlement, le patriarche Christophe Mboso leurs intentions. 

Tout  a commencé par la plénière en rapport avec l’examen et le vote de la proposition de loi modifiant et complétant l’ordonnance-loi n°89-011 du 7 août 1989 portant création de la taxe de promotion de l’industrie ; une initiative du député national Mbuku Laka Boris. Au cours de la même séance, les députés nationaux ont  examiné et  voté les 6 procès-verbaux des séances antérieures.

Mais tout ceci a été précédé de la communication du speaker de la Chambre basse du Parlement qui a annoncé le décès de M. Mukendi, chef de bureau de la documentation de l’Assemblée nationale. Décès pour lequel Christophe Mboso a fait observer une minute de silence et présenté ses condoléances les plus attristées du bureau au personnel de l’Assemblée nationale et à la famille du défunt.

Faisant d’une pierre deux coups, les députés nationaux ont profité de la séance du jour pour rassurer le Président de la République de leur soutien à l’état de siège décrété. 

A ce propos le Bureau de l’Assemblée nationale a reçu la demande des députés nationaux regroupés en caucus provinciaux qui voulaient, à leur tour, adresser un message de soutien aux Forces armées et à la Police nationale en opération dans les provinces de l’Est du pays et à la grande orientale. Et ce, après avoir suivi plusieurs déclarations officielles et publiques du Bureau.

Au total, 26 déclarations des caucus provinciaux des élus nationaux ont été lues du haut du perchoir. 

Dans leur déclaration, les députés du Haut-Katanga ont  retiré leur soutien ferme à  cette décision salutaire prise par le Président de la République, qui va amener la paix et la sécurité dans les provinces de l’Est du pays et la grande orientale pour concocter ainsi la cohésion nationale.

 Les élus du Haut-Katanga soutiennent l’engagement et les efforts des forces armées et insistent sur le paiement des primes aux vaillants combattants qui sont au front.

Les élus du Nord-Kivu à leur tour se sont félicité de la décision prise par le Président de la République en tant que commandant suprême des forces armées et la Police Nationale Congolaise, de confier la responsabilité des provinces au Gouverneurs militaires et aux officiers de haut rang de la PNC.

Seulement, ils estiment que le Président de la République devrait étendre l’emprise des entités décentralisées aux seuls agents de force de l’odre. Les communes et territoires, les villes et les quartiers devraient en principe être dirigés par les hommes en uniforme. 

 De plus, ces élus ont proposé une contribution à l’effort de guerre à hauteur 500 dollars US par député et la mobilisation tous azimuts de toutes les provinces à la situation sécuritaire de l’Est. Ils ont ensuite appelé le Gouvernement à s’impliquer davantage pour éviter tout dérapage ainsi que le respect des droits humains durant cette période de l’état de siège. Les députés ont également demandé le soutien sans réserve à la déclaration de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.
Les députés nationaux du Sud-Kivu exigent du Gouvernement des mesures nécessaires d’accompagnement et surtout celles à caractère humanitaire en faveur des populations civiles.

Par la voix de leur représentant, Justin Okfungu, élu de Kole, les députés du Sankuru soutiennent sans réserve l’état de siège, en tant que province tampon situé au centre du pays.
 » Depuis que la guerre a éclaté dans l’Est du pays, aucun Chef d’Etat n’a décrété l’état de siège. C’est pourquoi le Sankuru salue l’initiative courageuse du Président de la République, Félix Tshisekedi ». 

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News