loader image

Impact News

Primature: Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde en conquête des investisseurs du secteur privé européen au Forum Global Gateway 2023, pour accélérer en RDC les transitions numériques, énergétiques et écologiques

Tard la nuit du 25 octobre 2023, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a foulé le sol bruxellois avec une importante délégation des membres du Gouvernement, notamment les Ministres des Mines, de l’Énergie, des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, de l’Industrie et des Hydrocarbures.
Objectif, participer au Forum Global Gateway 2023 organisé par la Direction Générale des partenariats internationaux de la Commission européenne, qui s’est tenu à Bruxelles en Belgique, du 25 au 26 octobre 2023, afin d’y porter le message du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo en vue d’attirer de vrais investisseurs en RDC pour la transformation locale des minerais stratégiques du pays. Et surtout que la RDC est l’un des pays africains qui regorgent d’importantes réserves en ressources minérales critiques et recherchées.

« Nous sommes venus assister au partenariat Union européenne et la République Démocratique du Congo par rapport aux minerais stratégiques.
Nous, la République démocratique du Congo, comme vous le savez, regorgeons de pratiquement toutes les substances minérales qui interviennent dans la transition énergétique. Demain déjà, nous allons signer un protocole d’accord Union européenne et la République Démocratique du Congo pour le partenariat sur la chaîne de valeur de tout ce que nous avons comme minerais. Nous voudrions appeler les investisseurs à nous accompagner dans l’exploration, car comme vous le savez, l’exploration est une condition sine quanone à l’accès aux minerais. C’est même le premier maillon de la chaîne. Nous explorons, nous exploitons, nous raffinons, nous transformons, et nous commercialisons localement. Voilà le but de notre présence ici. Nous accompagnons le Premier Ministre, qui représente le Chef de l’État,” s’est confiée à la presse, la ministre des Mines, madame N’samba Kalambayi en cette période de transition écologique.

La stratégie européenne Global Gateway est donc, une initiative de la Commission européenne, lancée sous la présidence française de l’Union Européenne en fin 2021, avec comme objectif de contribuer au développement des pays partenaires de l’Union Européenne, en premier lieu sur le continent Africain, à travers la mobilisation du secteur privé pour accélérer les transitions numérique, énergétique et écologique dans les pays émergents et en développement.

Elle prévoit ainsi, de mobiliser 300 milliards d’euros d’ici 2027 afin de soutenir le financement d’infrastructures soutenables et de qualité, dans le respect des normes sociales et environnementales les plus élevées conformément aux valeurs et aux normes de l’Union Européenne. Elle porte également un intérêt particulier aux Balkans occidentaux, à l’Ukraine ainsi qu’à l’Asie, à l’Amérique latine et aux Caraïbes.

Tel qu’annoncé lors du Sommet UE-Union africaine de février 2022, l’Afrique bénéficiera dans ce contexte, de la moitié des financements engagés soit 150 milliards d’euros.

Il est convenable de préciser que la Stratégie européenne Global Gateway se focalise sur 5 secteurs prioritaires, à savoir, le secteur numérique accès sur les infrastructures numériques, le cadre réglementaire protecteur, et développement des compétences ;
Le climat et l’énergie comprenant les réseaux énergétiques, les énergies renouvelables et gestion des minerais critiques, le systèmes agroalimentaires durables, eau et assainissement, la gestion des déchets ainsi que la préservation des écosystèmes ;
Les transports regroupant les réseaux ferroviaires, routiers, portuaires, aéroportuaires, les centres logistiques ainsi que les plateformes multimodales, y compris les accords et convergences réglementaires ;
La santé qui intègre la sécurité des chaînes d’approvisionnement pharmaceutiques et le développement des capacités de production locales ;
Et enfin., à l’éducation et à la recherche accès sur une éducation de qualité, et même sur la formation professionnelle, et aussi la promotion des échanges ainsi que la création des réseaux académiques et de recherche.

 

Shomba S. Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *