loader image

Impact News

Ayant trouvé le taux la réalisation des assignations budgétaires à 73% en 2016, soit 483.832.731.601,00 FC :
DG Maguy Sambi a ramené le taux à 107,55%soit 2.007.759.175.391,66 FC
Le nouveau DG, Jean-Parfait très optimiste pour le maintien du rythme de la mobilisation et la maximisation des recettes
Deux immeubles pour abriter la Direction Générale et provinciale de la DGRAD avec tout le nécessaire



Monsieur Jean Parfait Ntalaja, nouveau Directeur Général de la Direction Générale des Recettes Administratives, Domaniales et de Participations, Dgrad a procédé ce mardi 14 décembre 2021 à la cérémonie de remise et reprise avec son prédécesseur, Mme Maguy Sambi Kikutwe, en présence du Ministre des Finances, représenté par son Directeur de Cabinet, Monsieur Bertin MAWAKA LUBEMBO, et ce, en exécution de l’Ordonnance n° 21/093 du 03 Décembre 2021 portant nomination d’un Directeur Général et de deux Directeurs Généraux adjoints de la Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations, DGRAD, en sigle.

La cour de la DGRAD a été envahie par les militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, parti présidentiel, venus accompagner leur camarade, Monsieur le DGA1.
D’entrée de jeu, Mme Maguy Sambi a rendu de multiples actions de grâce à l’Eternel Dieu qui a favorisé sa nomination par l’ancien Président, Joseph Kabila Kabange, ainsi que le nouveau Président, Félix-Antoine Tshisekedi qui l’a maintenu au même poste où il a passé cinq ans durant. 2 Présidents de la République, 5 Premiers Ministres, 3 Ministres des Finances, tel est le parcours de géant connu par Mme Sambi qui n’a pas tari d’expressions de gratitude envers tous ceux qui ont été ses chefs.
Elle a rappelé lorsqu’elle a été élevée comme Directeur Général de la DGRAD, en sa qualité de Fille-Maison, elle avait demandé à Dieu de lui accorder la grâce et la sagesse nécessaires pour mériter la confiance placée en sa modeste personne par la Haute Hiérarchie. Surtout que les défis étaient énormes parce qu’on lui accordait peu de chances de dépasser la barre de 20 Milliards des Francs congolais des réalisations budgétaires. Au lieu de 20 Milliards des francs congolais, l’équipe Sambi a réalisé près des 50 Milliards au grand dam de toutes les sirènes de mauvais augure, a-t-elle indiqué avant d’exprimer tous ses sentiments de légitime fierté d’avoir été parmi ceux qui ont accueilli l’actuel Directeur Général à la DGRAD lorsque ce dernier avait quitté le privé où il évoluait. Elle se sent aussi fière, parce que plusieurs fois, elle lui a laissé l’intérim alors Directeur de la Direction des recettes administratives, judiciaires et de participations. Elle a réitéré son crédo de voir la DGRAD aller davantage de l’avant avec un autre fils-maison qui maintiendra toujours haut le flambeau de cette régie financière.


Là où elle a eu le sentiment d’avoir échoué, a-t-elle déploré, c’est le fait de ne pas avoir laissé un immeuble propre à la DGRAD. Toutefois, elle s’est réjoui d’avoir doté la régie d’un terrain de plus ou moins 4000m2 et tout le nécessaire pour la construction d’un immeuble propre à la DGRAD, aussi bien à Kinshasa qu’à Mbuji-Mayi pour abriter, et la Direction Générale, et la Direction provinciale de la DGRAD Kasaï-Oriental.

A son tour, le nouveau Directeur Général, Monsieur Jean-Parfait Ntabala a été sobre avec les mots. Il s’est contenté à exprimer sa gratitude au Dieu Tout-Puissant passant par rendre ses hommages les plus déférents au Chef de l’Etat qui l’a nommé à ce poste pour chuter par le Ministre des Finances. Aux Directeurs, agents et cadres de la DGRAD, il a demandé l’appui de tous pour garder la mobilisation des recettes toujours en ascension comme il vient de trouver la tendance.
Evolution des recettes de 2016 au 14 Décembre 2021
De 2012 au 14 Décembre 2021, les recettes de la DGRAD ont évolué de la manière suivante :

L’année 2021 a été marquée par la signature, en date du 22 Juillet 2021, du contrat de performance qui relève les assignations de performance aux recettes réalisées au 13 décembre 2021, il se dégage un taux d’exécution de l’ordre de 93,52.
Pour atteindre, voire dépasser les assignations de performance, la DGRAD doit mobiliser, avant la fin de l’exercice en cours, au minimum les recettes de l’ordre de CDF 139.148.496.230,97. Pour ce faire, l’équipe dirigeante sortante a mis en place les stratégies pour la réception de 
USD 12.200.000 de pas-de-porte de la société SACIM ;
USD 36.854.031,95 et CDF 1.225.070.073 dûs par les sociétés minières concernées par la compensation de la redevance minière avec les crédits TVA, retournes à la DGI pour prise en charge ;
USD 7 million de royalties, loyers d’amodiation, prime de cession ou redevance supplémentaires déclarées par les différentes sociétés minières après harmonisation vues entre la DGRAD/ Ex-Katanga, la GECAMINE et ses partenaires miniers ;
USD 18.705.323,14 de marge distribuable, de participation et royalties déjà déclarés pour ce mois par des pétroliers producteurs ;
USD 5 Millions du droit de passage du gazoduc dû par la société KABINDA OIL.
Etat des lieux de l’administration et services généraux
A ce jour, la DGRAD compte un effectif de 5.027 agents et cadres. A cela, il faut ajouter 26 Comptables (principaux et subordonnés) et un sous gestionnaire des crédits. A ce nombre, il faudrait soustraire 32 agents et cadres décédés, que la Régie continue à prendre en charge, en payant aux ayants droit leurs avantages pendant une période d’une année après le décès.
Sous le leadership de l’équipe dirigeante sortante, la DGRAD a pu acquérir, sur fonds propres constitués principalement de la quote-part du bon à payer, un terrain à Kinshasa/Gombe de 3.972m2 soit 722 centiares, pour l’érection de son siège administratif et un immeuble à Mbuji-Mayi dans lequel sont abrités les services de la Direction Provinciale de l’ex Province du Kasaï-Oriental. Les certificats d’enregistrement de ces deux acquisitions seront remis en mains propres au Directeur Général entrant.
Aussi, il faut signaler que pendant cette période, la DGRAD a acheté et construit, toujours sur fonds propres, plusieurs bâtiments dans les provinces de l’ex Bandundu et du Sud-Kivu.
Par ailleurs, la DGRAD est, au niveau des Provinces du Kongo Central, du Maniema, de L’ex Equateur et de l’ex Katanga, propriétaire des immeubles qu’abritent, soit les Directions Provinciales, soit les Ressorts.


La DGRAD est usufruitière de quelques locaux d’un immeuble public qu’abritent les services de l’Administration Centrale, et locataire aussi bien à Kinshasa que dans plusieurs provinces non citées ci-haut.
Les biens meubles de la DGRAD, au niveau de l’Administration Centrale, Provincial et Urbain, sont signalés dans les états des lieux repris en annexe 7.
Qui est le nouveau Directeur Général ?
Jean-Parfait Ntalaja est un fils Maison qui a gravi tous les échelons jusqu’à devenir ce jour Directeur Général. Il est depuis 2015, Directeur provincial de la DGRAD/Katanga, dans son ancienne configuration. Il a été engagé au bas échelon en mai 1998, comme Attaché de Bureau de 1ère classe, aux fonctions successivement d’Ordonnateur des Recettes des Sports et Loisirs et des Mines. Chef de Bureau, Chef de Divisions, Directeur ai de la Direction des Recettes Administratives, Judiciaires et de Participations et enfin Directeur Provincial de la DGRAD/Katanga d’où il vient d’être tiré pour occuper la très haute et prestigieuse fonction de Directeur Général de la DGRAD.
Fructueux mandat.
JCNANNEE ASSIGNATIONS REALISATIONS TAUX D’EXECUTION
2016 659.727.780.572,00 483.832.731.601,00 73%
2017 1.042.957.932.658,00 901.167.839.891,28 86%
2018 1.242.895.722.404,00 1.380.520.871.467,00 111%
2019 1.475.888.643.833,00 1,290.256.959.501, 45 87%
2020 1.258.498.000,00 1.286.002.533.806,16 102%
2021 1.866.898.507.885,00 2.007.759.175.175.391,66 107, 55%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News