loader image

Impact News

Dédicace de la paroisse mère de l’Eglise Intercommunautaire Prince de Paix: un édifice à la gloire de Dieu

La pluie n’a pas été un obstacle pour les ouailles de l’Eglise Intercommunautaire Prince de Paix.

A l’occasion de la dédicace de la paroisse mère de cette confession religieuse organisé ce dimanche 01 Novembre 2020, les fidèles venant de tous les coins de la ville de Kinshasa, voire de quelques autres provinces de la République Démocratique du Congo se sont donnés rendez-vous dans cette belle chapelle située dans la commune de Kintambo sur l’avenue Lusambo n°17.

Bravant la pluie torrentielle qui s’est abattue dans toute la ville province de Kinshasa, ces membres en liesses sont venus dédicacer leur temple à seul Dieu qui est le maitre de temps et de circonstances.

Après un moment de louange où les cantiques pleins de langueur ont été adressés à Dieu pour sa gloire, le Révérend Nzuzi Mbala, responsable de cette confession religieuse a pris la parole pour brosser d’une manière translucide le contour de l’érection de ce beau temple. Pour ce dernier, réaliser une œuvre aussi grandiose que celle-ci, ne peut que bénéficier du concours incontournable de Dieu le Père car dit-il, celui qui veille ou qui construit sans son aide le fait en vain

Bien avant ce speech, l’assistance était bénie dans le sermon du Pasteur Shay, l’un des Bergers de cette communauté. Dans son prêche, l’homme de Dieu, se référant des saintes écritures dans le livre de 10:1-3 « Les fils dAaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus; ils apportèrent devant lÉternel du feu étranger, ce quil ne leur avait point ordonné. Alors le feu sortit de devant lÉternel, et les consuma: ils moururent devant lÉternel. Moïse dit à Aaron: Cest ce que lÉternel a déclaré, lorsquil a dit: Je serai sanctifié par ceux qui s`approchent de moi, et je serai glorifié en présence de tout le peuple. Aaron garda le silence, » a axé sa prédication sur le caractère ordonner de Dieu qui, si on endurci le cœur face à ses lois, l’on ouvre la voie aux feux étrangers gagner place à l’église. Ce qui n’est pas d’avis de tout celui qui aime Dieu.

Sinon, ce culte vespéral est une bénédiction pour tout celui qui a bravé la pluie, acceptant se mouiller pour la causer juste: louer Dieu.

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News