loader image

Impact News

En marge de la rentrée académique 2020-2021 : Le Recteur Pr Léopold Kilembe accueille les nouveaux venus de l’UCCM  !

Il est des hommes que Dieu a prédestinés pour l’accomplissement de son plan dans ce bas monde. Ils ne sont pas nombreux, ceux-là. Alors en captivité en Egypte où ils étaient traités avec dédain et mépris, Dieu a envoyé Moise pour libérer son peuple. Dans la mission de former, d’éduquer et d’instruire, le Professeur Léopold Kilembe Sessa a reçu ce mandat.

Docteur en Economie de l’Université Montpellier, recruté de la France pour venir diriger la Faculté de l’Economie de l’Université de Lubumbashi, le Professeur Ordinaire Léopold Kilembe Sessa n’a pas échappé à la vigilance et hypersensibilité des responsables de l’Université Chrétienne Cardinal Malula qui l’ont repéré après son passage à la tête des autres Universités dont le CIDEP.

Simple et hospitalier, le Professeur Léopold Kilembe a instauré un système pour séduire ses étudiants et les rattacher à son Alma Mater : accueillir les nouveaux inscrits dans une grandiose manifestation pour se régaler. C’est ce qui a été fait ce samedi 20 mars 2021 dans la grande salle des conférences de cette Université située sise avenue Saïo n°2317 bis, dans la commune de Kasa-Vubu à Kinshasa.

Maître de cérémonie, Me Michel Luhumbu, également enseignant au sein de cette même Université, a fait vibrer la salle qui était remplie de nouveaux inscrits. A la tribune, tous les membres du Comité de gestion.

D’entrée de jeu, Me Michel a invité le Recteur à prendre la parole pour son mot de bienvenue.

Le patron de l’Université Cardinal Malula est revenu sur l’historique de cette institution universitaire vieille plus de 30 ans qui a contribué à la formation de beaucoup de cadres dans notre pays. Il a insisté sur les valeurs chrétiennes qu’elle véhicule à travers une formation intégrale et intégrante de l’homme. C’est en ses valeurs que lui-même a cru pour abandonner tous les avantages de l’Outre-mer, de l’Université de Lubumbashi et du CIDEP pour être importé et diriger cette institution.

C’est une institution privée, a-t-il poursuivi, qui a besoin d’être soutenue. Etant donné que l’Etat ne donne pas des subsides aux institutions privées qui contribuent à l’intérêt public et général, il est institué le paiement des frais académiques au prix qui défie toute concurrence en dépit de la meilleure qualité de l’enseignement qui y est donné.

Il convient de rappeler que l’Université Chrétienne Cardinal Malula a été ce refuge qui a aidé certaines familles dont les enfants étaient déjà à Kinshasa de faire face aux années blanches et longues de l’Université de Kinshasa. Sur terrain, ce sont des femmes et hommes qui se défendent comme leurs collègues venant de toutes les universités du monde ou du pays.

Création

A titre de rappel, l’Institut Universitaire des Sciences Sociales, Economiques, Philosophie et lettres (ISPL) devenu par la suite Université Chrétienne Cardinal MALULA en 2006, en sigle UCCM, a été créé le 12 mai 1984 par le professeur Emmanuel BIANGAY G.T, Docteur en Philosophie, qui a fait appel à quelques intellectuels chrétiens pour l’épauler dans cette lourde et passionnante tâche de la formation et de l’encadrement de la jeunesse congolaise. Dès  sa création, l’ISPL a été parrainé par Son Eminence le Cardinal Joseph Albert Malula, d’heureuse mémoire, qui a apporté de son vivant sa caution morale et spirituelle à l’œuvre. Il en sera le premier Père spirituel jusqu’à sa mort en 1989.

Cependant, c’est le 15 novembre 1985 que cette jeune Institution Universitaire ouvrira sa première année académique et accueillera ses premiers étudiants dans l’enceinte de l’Institut Bosembo de la Paroisse Notre Dame du Congo.

Après cette année académique, l’ISPL fonctionnera grâce au soutien de son père spirituel, le Cardinal Joseph Albert Malula, dans les salles paroissiales de Sainte Marie Goretti, Saint Pierre, Saint Joseph et christ-Roi.

Sur ses propres installations

Depuis 1990, l’ISPL (UCCM) fonctionne au sein de ses propres installations, mieux, ses propres bâtiments situés dans la commune de KASA-VUBU, sur Saïo n°2317 bis, grâce à l’achat du terrain lui vendu par l’Archidiocèse de Kinshasa avec l’approbation de Monseigneur Eugène MOKE, alors Administrateur Diocésain, le 09 avril 1990.

Après la mort de Son Eminence le Cardinal Joseph Albert Malula, l’ISPL n’est pas resté abandonné à lui-même. Son successeur, le Cardinal Fréderic Etsou Nzabi emboitera le pas à son Eminence défunte pour accompagner cette Institution Universitaire, en devenant le nouveau père spirituel de l’ISPL.

UCCM

En 1995, en concertation avec le nouvel Archevêque de Kinshasa, le Cardinal Frédéric ETSOU, l’ISPL deviendra Université Chrétienne Cardinal MALULA, en souvenir de son père Spirituel d’heureuse mémoire. Cette université créera en son sein le Centre Culturel et Académique Cardinal MALULA, en sigle CCACM, qui aura pour mission de pérenniser l’œuvre de ce grand pasteur que fut joseph Albert Cardinal MALULA.

En 2006, cette nouvelle dénomination sera juridiquement reconnue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire conformément à l’Arrêté Ministériel n° 164/MINESU/CABMIN/LM/AB/2006 du 25 mai 2006 portant modification de la nomination d’un Etablissement privé d’Enseignement Supérieur et Universitaire, l’Institut Universitaire des Sciences Sociales, Economiques, Philosophie et Lettres (ISPL), qui deviendra Université Chrétienne Cardinal MALULA en abrégé UCCM.

Conformité aux textes légaux en vigueur en RDC

Compté parmi les Etablissements privés de l’Enseignement Supérieur et Universitaire d’utilité publique, l’UCCM (ex. ISPL) a rempli les conditions de viabilité telles que prévues par la loi en vigueur relative à la reconnaissance des Etablissements et des titres académiques décernés aux étudiants. Il s’agit de l’Arrêté Ministériel n° ESU/CABIV1IN/0212/91 du  04/09/1991 portant autorisation de fonctionnement d’un Etablissement privé d’Enseignement Supérieur et Universitaire dénommé Institut Universitaire des Sciences Sociales, Economiques, philosophie et Lettres en abrégé ISPL ; l’Arrêté Ministériel n° ESUR/CABMIN/0304/92 de la 15/08/1992 portant reconnaissance des diplômes délivrés par un Etablissement privé d’Enseignement Supérieur et Universitaire dénommé Institut Universitaire des Sciences Sociales, Economiques, philosophie et lettres, en abrégé ISPL ; l’Arrêté Ministériel n° ESU/CABMIN/0391/93 du 28/09/1993 portant agrément provisoire d’un Etablissement privé d’Enseignement Supérieur et Universitaire dénommé Institut Universitaire des Sciences Sociales, Economiques, philosophie et lettres en abrégé ISPL ; l’Arrêté Ministériel n° 164/MINESU/CAB.MIN/AB/2006  du 25/05/2006 portant modification de la dénomination d’un établissement privé d’enseignement supérieur et universitaire dénommé ‘’Institut Universitaire des Sciences Sociales, Economiques, philosophie et lettres’’, en ‘’Université Chrétienne Cardinal   MALULA’’, en abrégé UCCM ;

Décret présidentiel n°06/0106 du 12 juin 2006 portant agrément définitif de quelques établissements privés d’Enseignement Supérieur et Universitaire dont Université Chrétienne cardinal MALULA (ex. ISPL).

Les objectifs                            

L’UCCM a des objectifs nobles dans le cadre de la formation de la jeunesse dont : former, au niveau Supérieur et Universitaire, toute personne désireuse d’acquérir des compétences théoriques et pratiques dans les disciplines organisées ; Former des personnes capables de travailler, dans les secteurs administratif, économique, social, politique et de recherche ; Approfondir des études sur des valeurs et les réalités socio-culturelles africaines ; Promouvoir la recherche scientifique et organiser des séminaires, colloques, symposium, sans oublier autre rencontres scientifiques de haut niveau ; Inculquer les notions d’éthique chrétienne à la jeunesse pour sa formation intégrale.

DES FACULTES ORGANISEES A L’UCCM (EX.ISPL)

Université Chrétienne Cardinal MALULA (ex. ISPL) organise en son sein six facultés reparties en Départements, à savoir :

Faculté des Sciences Sociales

Département de Sociologie et Communication Sociale ;

Département des Sciences Politiques et Administratives ;

Journalisme et NTIC (Nouvelles Technologies de l’information et Communication) ;

Faculté de philosophie et lettres

Département de Philosophie et Sciences Humaines ;

Département de Philosophie et littérature Africaines.

Faculté d’Economie et Gestion

Département d’Economie et Finances ;

Département de Gestion et Commerce International ;

Département de Banques et Opérations Monétaires

Département de Marketing et Gestion des Affaires ;

Département de Gestion Informatique

Facultés de Droit et Criminologie

Département de Droit Privé et judicaire ;

Département de Droit Economique et Social ;

Département de Droit Public, Interne et International

Faculté des Relations internationales

Département des Relations Politiques Internationales ;

Département des Relations Economiques Internationales.

Faculté des Sciences de l’Art

Département de Communication Artistique ;

Département de Gestion des Entreprises Culturelles et des Loisirs.

L’UCCM (ex. ISPL) organise l’enseignement du premier et du deuxième cycle pour la vacation du jour et du soir. Et pour rester fidèle à la tradition universitaire, notre Alma mater compte organiser, dans un avenir très proche, le troisième cycle : le Diplôme d’Etudes Approfondies, le DEA.

L’UCCM (ex. ISPL) compte un effectif d’au moins 3000 étudiants et plus de 150 enseignants et administratifs.

Comme vous pouvez vous en apercevoir, depuis sa création, l’université Chrétienne Cardinal MALULA (ex. ISPL) a réussi à former et continue à former l’intelligentsia congolaise et africaine, Hommes politiques, Ecclésiastiques (Prêtres, Religieux et Religieuses), Séminaristes au sacerdoce et Laïcs à travers ses enseignements.

DES CENTRES DE RECHERCHES ET CULTURELS

L’UCCM (ex. ISPL) reste aussi le lieu par excellence des rencontres culturelles et Scientifiques de très haut niveau des intellectuels de la Capitale à travers :

Le Centre Culturel et Académique Cardinal MALULA (CCACM) ;

Le Centre d’Etudes Politiques et de formation à la Démocratie et aux Droits de l’Homme (CEPODH) ;

Le Centre de Documentation, Archives et Bibliothèque (CEDAB) ;

Le Groupe de Réflexion Philosophique de Kinshasa (GRPHIK) ;

L’Espace Congolais de la Francophonie (ECF).

JCN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News