loader image

Impact News

Face à la recrudescence des atrocités dans l’Est : Le mouvement Gilet vert réitère son soutien au Bureau de l’Assemblée nationale

Ce vendredi 23 avril, Le mouvement citoyen Gilet Vert a été reçu en audience par le Président de l’Assemblée nationale Christophe Mboso, au Palais du peuple.

Ce mouvement qui s’inscrit dans la logique de la quête de la paix et la stabilité des institutions réitère son soutien à la commission parlementaire mise en place par l’Assemblée nationale pour faire toute la lumière sur la situation d’insécurité dans les provinces Est et du Sud-Est du pays.

Conduite Tedika Ngomba Trèsor son coordonnateur, la délégation de Gilet Vert a été conduite auprès du speaker de la Chambre basse du Parlement.

Au sortir de l’audience, Monsieur Tedika a expliqué en large le contenu du mémo déposé au Président de l’Assemblée nationale. Il était que, dans notre mémo, de condamner tous les massacres qui se commettent dans l’Est du pays et avons également proposé aux politiques de mettre de côté leurs divergences afin que nous puissions nous unir et procurer la paix aux populations de l’Est du pays.

Aux confessions religieuses, nous demandons notamment de sensibiliser la population davantage pour que réellement cette paix recherchée par nos frères de l’Est du pays, jour et nuit, soit effective.

Par ailleurs, nous sommes venus particulièrement ici, à l’Assemblée nationale, parce que nous avions appris par voie des ondes qu’il y a une commission parlementaire qui a été mise sur pied pour suivre ce dossier de l’Est. Il était donc impérieux de venir soutenir cette commission pour lui dire de n’avoir peur de personne, nous savons qu’il y a des mains noires qui tirent les ficelles et peuvent venir de partout pour tenter de corrompre les membres. Qu’ils tiennent bon, le peuple est derrière eux.

Ce mouvement citoyen lance ainsi un message pathétique au Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, tout en saluant des avancées significatives dans différentes négociations et partenariats qu’il est en train de nouer avec d’autres chefs d’État africains pour que la paix soit totalement rétablie dans l’Est du pays.
Le coordonnateur de Gilet Vert exhorte également l’exécutif national, notamment le gouvernement Sama Lukonde, qui va bientôt entrer en fonction de savoir que la priorité des priorités demeure la pacification de l’Est du pays.

IN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News