loader image

Impact News

Guylain Nyembo : Un nouveau souffle au Palais de la nation !

[Tribune de ITKW]



Le 25 janvier 2021, le chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo nommait un nouveau Directeur de cabinet, en la personne de M. Guylain Nyembo Mbwizya.

Le jeune Directeur ne débarquait pas à la Présidence, puisqu’il était directeur de cabinet adjoint du chef de l’Etat en charge de l’économie et finances. Reconnu comme quelqu’un de dynamique, brillant, travailleur, l’homme s’était déjà fait remarqué depuis un moment en dépit de sa discrétion légendaire.

Priorités des priorités

Dans le cadre de l’Union sacrée de la nation, le Président de la République avait exposé un projet politique et social ambitieux auquel le peuple congolais et la majorité des forces politiques en République Démocratique du Congo ont souscrit. Parmi ces projets chers au chef de l’Etat, figure notamment l’éducation. Conscient de son importance pour élever la nation, en tant qu’elle en est le moteur principal, le Président n’a reculé devant aucun sacrifice pour l’établir en priorité des priorités. Une lecture cumulée de sa vision dénonce que son projet d’éducation a été longuement muri et sans doute souhaité de longue date. C’est ce qui ressort notamment de la détermination avec laquelle il a mis sur pied la gratuité de l’enseignement pour les élèves relevant de l’enseignement primaire, dès son accession à la magistrature suprême. Ce, en dépit de fortes oppositions érigées ci et là.

Par ailleurs, les nombreux projets initiés par la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi chère à la Première Dame promeuvent eux aussi l’éducation, dont Excellentia un programme d’excellence qui offre des bourses d’étude en RDC et dans de grandes universités étrangères aux meilleurs élèves de la République. Ceci ajoute à cette lecture des marques évidentes que le couple présidentiel tient à l’éducation du peuple congolais et souhaite laisser par ce moyen des traces vivantes.

L’histoire retiendra donc que le Président Felix-Antoine Tshisekedi Tshisekedi est celui qui aura rendu effective la gratuité de l’enseignement primaire, comme premier pas de la gratuité de l’enseignement en RDC. C’est un fait d’histoire que personne ne pourra plus changer, et dont le pays en récoltera certainement les fruits, tôt ou tard.

De façon générale il apparait clairement que le Président s’est donné pour mission de marquer l’histoire, de changer la trajectoire d’échec de ce pays et de lui redonner le seul rang digne de son potentiel : le premier.

Faire de la RDC un pays qui compte dans la constellation des nations, puisqu’elle en est le principal fournisseur de matières premières stratégiques. C’est en effet de la RDC que se pense le monde moderne. Son action à la tête de l’Union africaine traduit la volonté de faire entendre la voix de l’Afrique dans le concert des nations. Pour ce faire, la RDC veut s’imposer comme une puissance qui fait le pont entre les nations et qui crée les conditions d’un développement harmonieux et durable.

C’est pour manifester cette vaste vision qu’il fallait au Président un collaborateur sûr et déterminé comme lui.

Aussi, lorsque l’heure de Dieu sonna pour M. Guylain Nyembo aux côté du chef de l’Etat, il fit souffler un vent nouveau à la Présidence, articulant sans tambour ni trompette la vision du chef de l’Etat.

En effet, à peine installé dans son nouveau fauteuil, comme collaborateur principal du Président de la République, il n’eut aucune résistance à exécuter sa vision, partageant avec ce dernier le même logiciel politique depuis de nombreuses années. Des chantiers importants pour le chef de l’Etat ont pris corps et vie.

Des idéaux aux actes

L’Inspection Générale des Finances sera directement rattachée à la Présidence et brillamment dirigée par le désormais célèbre inspecteur Jules Alingete Key. Déterminés à en finir avec les mauvaises pratiques et la délinquance financière régnant dans les régies publiques. Ils matérialiseront ensemble cette vision chère à la première institution de la République. La tâche est immense certes, mais pas désespérée. La gangrène, comme l’a récemment qualifiée le chef de l’Etat, s’est répandue au-delà du raisonnable, privant la nation de moyens indispensables à son développement.

L’état de droit, priorité des priorités pour l’UDPS n’est donc pas un slogan creux, mais une réalité palpable. C’est notamment par elle que le Président entend remettre les Congolais dans leurs droits lésés. Et ces droits se comptent en milliards de dollars ! Cette manne précieuse et abondante peut améliorer la vie sociale des Congolais, peut financer les infrastructures qui manquent cruellement aux collectivités. Les Congolais l’ont compris et soutiennent ces actions de rigueur, qui montrent que le Président de la République penche du côté du peuple. Alors le rouleau compresseur de la justice peut avancer sans faillir sous le regard attentif de la Présidence de la République.

Pour la première fois de l’histoire de la RDC, l’action publique tend à mettre fin aux régimes des privilèges et de l’impunité.

Grâce au travail et à la volonté politique, la peur a très vite changé de camp. Les intouchables d’hier se savent en sursis, et les candidats corrupteurs réfléchissent à deux fois avant de se lancer dans la prédation des richesses communes.

Egaux devant la loi, les Congolais tiennent désormais cette révolution silencieuse voulue par leur Président comme acquise. Et ceci n’a été possible que par la poursuite, sans compromission d’un idéal de société gravé dans notre devise officielle : Justice, Paix et Travail,

Une lutte, que d’aucuns croyaient perdue d’avance, ne pouvait se mener que par des personnalités qui l’incarnent avec crédibilité. Guylain Nyembo est de ceux-là, taillé sur mesure pour exécuter la vision du chef de l’Etat. Discipliné, rigoureux et tendu vers les résultats, il ne s’embarrasse pas de combines et préfère les lignes droites aux chemins tortueux et incertains.

Loin des légendes urbaines qui attribuaient à la Présidence une réputation de salon, il y a installé un cadre de travail où seuls les grands travailleurs peuvent s’épanouir. La maitrise des dossiers sur la chaine de commandement est la règle absolue.

Une rentrée par comme les autres

Une exigence professionnelle à ne pas confondre avec la froideur, car c’est un homme accessible et à l’écoute, estime l’un de ses collaborateurs qui parle plutôt de simplicité et d’efficacité. Ajoutant pour preuve, la restauration récente des primes de rentrées scolaires, qui avaient disparues depuis de longues années, qui ont été rétablies par M. Guylain Nyembo ainsi que les travaux qu’il a engagés au sein de cette immense bâtisse qu’est le Palais de la Nation, patrimoine national et populaire, cadre de travail des agents de la Présidence.

Un agent souhaitant garder l’anonymat précise à ce propos, je cite : si ce vent de renouveau qui a soufflé au Palais de la Nation, s’étend sur l’ensemble du territoire ; si chacun se tient à son poste et joue selon les règles, nous pourrons faire décoller ce pays en moins de temps qu’on ne l’imagine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News