loader image

Impact News

Pour une viabilisation des sites touristiques de la RDC : Modero Nsimba réactive la redevance touristique !

Il est de ces pays partout dans le monde qui tirent dividendes et soutiennent leurs économies notamment grâce au tourisme. En Afrique par exemple, le Kenya et l’île Maurice se trouvent être ces pays qui attirent plus des touristes du fait de leurs diversités environnementales d’une part, et d’une autre, le management assidu.

Dans le but de rendre la République démocratique du Congo plus attractive dans ce secteur combien important, le Ministre du Tourisme Modero Nsimba met les bouchées doubles. Le natif du Kongo Central, l’une des provinces les plus riches sur le plan touristique, se propose de réactiver la redevance touristique aux fins de réalisation des projets touristiques. 

Ce jeudi 29 juillet, le natif de la ville de Moanda s’est fixé rendez-vous dans le jardin zoologique de Kinshasa pour lancer les travaux de réfection de ce site. Une peau neuve, c’est celle que Modero Nsimba veut revêtir cet espace touristique qui n’a pas seulement devenu vétuste, mais aussi a perdu la quasi-totalité des espèces animales qu’il regorgeait à sa création en 1983. Vers les années 80 lors de sa création, explique le responsable de l’ICNN, le jardin zoologique de Kinshasa regorgeait plus de 5000 spécimens.

Suites aux différentes crises politico-économiques et la mégestion des dirigeants qui se sont succédés à la tête de cette structure que ce bijou au cœur de Kinshasa a perdu son éclat et a cessé d’attirer le monde. En ce jour, le jardin zoologique de Kinshasa n’abrite que moins de 50 animaux alors que malgré au dépourvu, le jardin zoologique continue d’être fonctionnel et les services du Ministère de Tourisme réalisent des perceptions onéreuses à titre de redevance touristique notamment le billet d’avion, les sociétés brassicoles et bien d’autres. Fort de ce constat acerbe et aigre, le Ministre Modero Nsimba se décide de prendre les choses à bras le corps pour redorer l’image de ce passionnant site.

Dans son speech, l’homme de Moanda a déploré les spoliations des sites touristiques et l’occupation illégale de ces derniers. « Comment expliquer que le Ministère du Tourisme n’a pas ses propres bâtiments, et que le secrétariat général du Tourisme, l’Office National du Tourisme et l’ICCN soient locataires ? C’est inadmissible », a-t-il déploré avant d’ajouter que tous ces services ont bénéficié, de 2016 à 2021 des appuis financiers extérieurs de plus de 600 millions de dollars. 

Le Ministre se questionne alors de savoir où serait passée cette bagatelle somme d’argent. Ne voulant laisser les spoliateurs et usurpateurs impunis, Modero Nsimba a promis de saisir son collègue de Justice dans un bref et court délai pour que son Ministère soit rétabli dans ses droits les plus légitimes.Pour lui, la réhabilitation du jardin zoologique lancée aujourd’hui n’a pas pour ultime objectif le diversement, mais plutôt  et surtout la sensibilisation de tous à la protection de la faune et la flore congolaise. Tout porte à croire que le Ministre Modero Nsimba veut faire revivre le tourisme en RDC.

Et  comme lui, dans sa tendre enfance dans la ville de Moanda ouverte d’une vue panoramique dans sa partie ouest à l’océan Atlantique, que tous les congolais, enfants, jeunes et vieux, puissent expérimenter cette aventure exaltante.

JCN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News