loader image

Impact News

RDC: Malgré les vicissitudes, le Révérend Paul Mukendi reprogramme son séminaire au mois de janvier 2022 à Kinshasa



Quelle que soit la durée de la nuit dit-on, le soleil finit toujours par apparaître. C’est au moins l’issue dont espère ardemment le Révérend Pasteur Paul Mukendi dans le dossier tumultueux qui le lie avec la justice canadienne.

D’aucuns n’ignorent les démêlés que l’homme de Dieu Paul Mukendi a au niveau la justice canadienne depuis quelque temps.

Il clame haut et fort son innocence et attribue le sort lui réservé par la justice occidental suite à son combat contre l’homosexualité.

A Kinshasa depuis un bon moment, Paul Mukendi tenait mordus à rétablir la vérité. Ce qui l’a amené à donner une conférence de presse il y a quelques mois. Sur la même lancée, il a également prévu une campagne évangélique pour le mois de décembre en cours.

Contre toute attente, les portes lui sont fermées. Partout où il a sollicité, personne n’a voulu recevoir ses activités. Les déconvenues du Canada semble avoir les répercussions négatives jusqu’à Kinshasa la capitale de son pays d’origine.

Ne s’avouant vaincu, les défenseurs des règles morales et religieuses a tenu à éclairer la religion du public au regard de la situation.

Ce dimanche 19 décembre, le Pasteur Paul Mukendi a conféré avec la presse dans la salle Berlin du célèbre Fleuve Congo Hôtel situé dans la commune de Gombe.

Il était question pour l’homme de Dieu, lors de cette conférence, de parler de l’annulation de ses activités religieuses ainsi que les perspectives.

Pour Paul Mukendi, après le désaccord avec le gestionnaire de la salle Showbuzz, tout a été fait pour que le séminaire se déroule à Pullman hôtel. C’est le même jour de l’activité à 10h qu’il a été saisi de l’annulation de son séminaire et bien d’autres activités prévues en ce lieu suite au Covid-19. Cependant, dit-il, en lisant entre les lignes, on peut bien comprendre qu’il s’agit de la main noire de ses détracteurs qui ne jurent que sur sa tête.

Parce que déterminé à propager la bonne nouvelle, le surnommé Apôtre du Québec a laissé attendre à la presse que cette activité annulée aura lieu au mois de janvier 2022, cette fois-ci à la salle de fête Food market.

Du 28 au 30 janvier prochain, le Révérend Paul Mukendi va se livrer à un séminaire de 3 jours autour du thème « ne vous conformez pas au siècle présent », la thématique qui selon lui l’a attirée toute la fureur des homosexuels canadiens.

Sans aller par le dos de la cuillère, Paul Mukendi dit ne pas baisser le bras malgré la persécution.

Pour lui, l’homosexualité n’est pas seulement un péché, mais aussi une transgression. Comment expliquer, dit-il, appuyer une pratique qui va à l’encontre des principes divins sachant qu’elle (la sexualité) est comme « le doigt d’honneur » fait à Dieu.

Dans cette lutte, Paul Mukendi ne se sent pas tout seul car depuis que la justice canadienne est derrière ses trousses, plusieurs Pasteurs Congolais l’ont soutenu. Il s’agit notamment de l’Apôtre Mutombo Kalombo, le Bishop Kakenza, le Pasteur Dodo Kamba et bien d’autres.

A la préoccupation de la presse sur la possibilité de retourner au Canada afin d’en finir avec la justice et rentrer au pays en homme libre, Paul Mukendi s’est résolu de ne plus y mettre ses pieds.
« Ce n’est pas un péché de se soustraire à une justice manipulée qui a un seul but, celui de vous clouer. Je ne rentrerai jamais au Canada et cela n’entache pas à mon ministère.

La Bible que nous utilisons contenant la parole de Dieu nous renseigne que le Seigneur, pour sauver ses peuples sous l’emprise de la justice à demi-mesure, il les a fait fuir. Nous pouvons citer l’exemple de Jésus Christ à l’époque d’Hérode, du prophète Eli, de Moïse et bien d’autres patriarches ».

Et d’ajouter : « Vous ne pouvez pas vous demander comment suis-je en République démocratique du Congo alors que j’étais déjà condamné ? Ce sont les gens du système qui m’ont aidé à quitter ce pays. Ils m’ont dit jeune-homme, tu dois quitter ce pays et ne plus revenir. Ton sort est scellé. Si tu y restes, tu ne sortiras plus vivant. Face à cette évidence, que devais-je faire? Comprenez alors que je suis innocent. Parce que cette justice bidon veut de ma mort, y retourner c’est me livrer à la croix », a-t-il conclu.

Rendez-vous pris pour la dernière semaine du mois de janvier 2022 dans la salle de fête Food market aux encablures du rond point des Huileries à Kinshasa.


Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News