loader image

Impact News

Scandale : la veuve Kalanga blessée et déguerpie de chez elle par Mme Wafuana puisque soeur d’un conseiller à la présidence

État de droit. Voilà un maître mot du Président de la République Félix Tshisekedi. Pourtant, sous la bénédiction de certains dans son entourage, des excès d’ivresse du pouvoir se notent.

Et la dernière en date concerne l’accaparation illégale jusqu’à la construction d’un mur fermant porte et fenêtre d’un voisin avec déguerpissement d’une veuve, ses enfants et ses locataires sous intimidation d’hommes armés.

Les faits, les voici :

Madame Wafuana Badionono, soeur d’un conseiller à la présidence ayant le même nom, et la veuve Kalanga Milamba sont voisins depuis 7 ans à Kinshasa dans la commune de Kasa-Vubu sur l’avenue Banalia aux numéros 79 et 79 bis.

Alors que la première a acquis sa parcelle en 2008 sous le certificat d’enregistrement Vol AF 97 Folio 22 et que la seconde a 3 ans après soit en 2012 acquis sa parcelle sous le certificat d’enregistrement Vol. AF 7 Folio 56 du plan cadastral de la commune de Kasa-Vubu, Madame Wafuana Badionono revendique en 2019 une portion de la parcelle voisine. Et cela, après que certains membres de sa famille fassent partie du nouveau régime et après qu’elle ait pondu tout un immeuble sans parking.

Pendant que le dossier est tenu en appel au Tribunal de Grande Instance/Gombe (sous RCA 37088) , Madame Wafuana va obtenir un jugement auprès du Tribunal de Grande Instance de Kalamu (action sous RC 31589) lui donnant la jouissance de la partie convoitée de la parcelle voisine dûment couverte par un certificat d’enregistrement avec les précisions des dimensions de ladite parcelle.

Et, Manu militari la veuve Kalanga Milamba sans être notifiée sera déguerpie, elle, ses enfants, ses locataires, par des agents de l’ordre. Pourquoi? Parce que le mur à construire pour s’accaparer l’espace convoitée devait bloquer portes, fenêtres et même accès à l’arrière de la parcelle pour les locataires. Chose faite pourtant le dossier est en instruction.

Les habitants de cette avenue sont ébahis, éberlués. Pourquoi Madame Wafuana n’a-t-elle pas demandé cette portion de terre au propriétaire de l’espace comprenant les deux parcelles de 2008 à 2012? Pourquoi n’a-t-elle pas demandé cette portion lors de la vente de ladite parcelle en 2012 lors de la vente? Pourquoi après la vente en 2012 a-t-elle attendu que 2019 pour cela et ce alors que certains membres de sa famille biologique font partie du régime actuel ? L’alternance survenue à la tête du pays devait et doit consacrer la rupture du régime des puissants contre les faibles. Des voix s’élèvent et ne cesseront de s’élever alors qu’une veuve et des orphelins dorment à la belle étoile. Un proche des Wafuana confie que cette démarche vise à dévaluer la parcelle voisine en vue de l’acquérir à rabais pour en faire un parking de l’immeuble en construction. Quelle folie de grandeur ? Quelle ivresse du pouvoir ? Les autorités compétentes sont saisies particulièrement le Ministre de la justice, le ministre des Affaires foncières et, par dessus tout, le Président de la République. La veuve Kalanga et ses enfants orphelins dorment à la belle étoile puisque leur parcelle couvert par un certificat d’enregistrement est illégalement pris en otage par une nouvelle parvenue de la mouvance actuelle.

Numéro de l’aîné des orphelins : +243 813 363 842.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News