loader image

Impact News

Union Sacrée pour la Nation :
Me Samuel Tanda Mbemba en colère contre Katumbi et Bemba !

Ils avaient répondu à l’appel du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi. Moïse Katumbi Chapwe et Jean-Pierre Bemba Gombo étaient d’accord pour la déchéance du Bureau Mabunda obéissant aux ordres de Kabila. 

Deux ans durant, la coalition FCC-CACH a peiné pour rencontrer les attentes profondes du peuple congolais meurtri et appauvri. Pour changer la donne, le Président Félix-Antoine Tshisekedi, comme nous le savons, avait décidé d’engager les consultations avec les forces vives de la Nation, à travers les personnalités les plus représentatives.
A l’issue de ces consultations, il a résolu d’inviter toute la Nation congolaise dans une nouvelle vision résumée en ‘’Union Sacrée pour la Nation’’ qui n’est ni plateforme politique, ni une association des partis ou regroupements politiques, mais une vision où chacun apporte du sien pour remettre le pays sur les rails du développement. Une sorte de rendez-vous du donner et non du recevoir.
Parmi les adhérants, les deux cadres de « Lamuka  républicain » y figuraient. Par l’entremise de leurs élus notamment, Mabunda ainsi que tous les autres membres de son Bureau ont été défenestrés. Une étape importante franchie pour la concrétisation de la vision du Président Tshisekedi. Le Bureau d’âge installé, la session extraordinaire convoquée. Christophe Mboso Nkodia Pwanga, Doyen d’âge et Président du Bureau obtient de la Cour constitutionnelle les prérogatives de convoquer cette session dont les missions sont bien déterminées dans l’arrêt R Const 1438 par elle rendue. 

Du 05 janvier au 3 février 2021, le Bureau d’âge est appelé entre autres à doter à la Chambre basse du Parlement un nouveau Bureau et dans la mesure du possible, déchoir le Premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

C’est à ce moment que les uns et les autres manifestent la motivation foncière et tacite de leur adhésion. Les ambitions démesurées sont mises sur table. Parmi ceux qui ambitionnent, l’on cite, Moïse Katumbi et Bemba! 
La dernière semaine du mois de décembre 2020, ils étaient signalés à la Présidence, alors que les consultations classiques conduites par le Chef de l’État avaient pris fin. Ils y étaient pour négocier les postes. Le 13 janvier dernier encore, ils ont été signalés à la Présidence pour poursuivre les négociations. Malheureusement, aucun compromis n’a été trouvé. Il sort de ces échanges que les deux personnalités veulent, chacun en ce qui le concerne, de diriger une institution. Ils veulent se partager l’Assemblée nationale et le Gouvernement (la Primature). Ce que le Président de la République n’a pas concédé. Cette situation ne laisse pas indifférents les alliés inconditionnels du Président. Ils les qualifient de gloutons.

En l’occurrence, c’est Maître Samuel Tanda Mbemba, qui n’est pas allé par le dos de la cuillère pour qualifier cette attitude de suicidaire. Surtout que si rien n’a marché avec la coalition FCC-CACH, c’est parce qu’il y avait des Présidents délégués à la tête des institutions qui répondaient aux ordres de Kingakati, s’est indigné cet auxiliaire de la justice.
Dans une interview accordée à la presse, il fustige cette démarche. Pour lui, il n’est pas question que le Gouvernement que Félix Tshisekedi veut former ait trois autorités morales. Pour cet élu de Lukunga, actuel Directeur du Cabinet du Président du Bureau d’âge, si la coalition FCC-CACH n’a pas abouti c’est parce qu’à sa tête, il y avait une sorte de bicéphalisme. Joseph Kabila ne voulait pas s’éclipser et ne jurer qu’à l’échec  de Félix Tshisekedi. Il n’est pas question que pour ce nouveau Gouvernement qu’il y ait trois autorités morales. Plus question qu’un chef de corps, avant d’agir pour la cause noble du pays, qu’il se réfère à son mentor comme c’était le cas de Mabunda, a-t-il expliqué. 
Pour lui, les deux farouches adversaires de Félix-Antoine Tshisekedi ne doivent pas regarder celui qu’ils ont trahi hier comme un naïf qui a besoin d’eux. Les institutions devront être conduites par des hommes d’Etat qui n’auront pas des comptes à rendre à un quelconque individu, a-t-il insisté.

Natif de Camp Luka, Maître Samuel Mbemba Tanda Kabuya fustige énergiquement la démarche de Bemba et Katumbi.

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News