loader image

Impact News

ARSP: Le DG Miguel Kashal Katemb promet des actions importantes pour respecter la loi sur la sous-traitance en RDC



A la tête de l’ARSP depuis le mois de novembre 2022, Miguel Kashal Katemb ne ménage aucun effort pour répondre à la volonté du Chef de l’État, Félix Tshisekedi de créer des millionnaires parmi les jeunes congolais pendant sa gouvernance.

Cette volonté soutenue ne peut que se concrétiser avec l’apport de l’ARSP qui a notamment comme objectif de donner l’accès aux entreprises congolaises à la sous-traitance dans tous les secteurs
productifs et le traitement de faveur accordé aux nationaux lorsque les conditions le permettent,
sans mettre à mal les droits légitimes des autres acteurs concurrents, particulièrement
dans les secteurs stratégiques.

Dans un discours prononcé récemment, le Directeur général Miguel kashal Katemb a rappelé aux entrepreneurs et sociétés de sous-traitance la raison d’être de l’existence du service qu’il dirige.

A l’en croire, après avoir rencontré les membres du Gouvernement concernés, l’heure est à la mise en pratique des règles édictées pour faire respecter la loi.

Pour ce faire, dit-il, des mesures particulières s’imposent et seront de stricte application,
notamment: l’arrêt du système de prête-nom, c’est-à-dire, le recours à une personne qui prétend agir pour son propre compte alors qu’en réalité, elle
intervient pour le compte d’une personne qui ne voudrait pas révéler la part qu’elle
prend dans une affaire ou dans une société formellement parlant, alors qu’en
réalité elle n’est pas impliquée dans la gestion desdites sociétés et la fin du système de bons de commande. Pour lui, les sous-traitants congolais
n’auront plus de bons de commande, mais plutôt des contrats. La raison, c’est qu’avec les bons de commande, les marchés sont incertains ou juste momentanés
au gré des vagues d’opportunités, tandis que les contrats donnent lieu à des
marchés permanents qui permettent aux sous-traitants de les bancariser en vue
de les sécuriser sur le plan financier.

Il sied de noter que pour réussir ce pari de mise en application de ces décisions, le D G de l’ARSP avait initié une série de formation de ses inspecteurs et les a doté des moyens de locomotion quant à ce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *