loader image

Impact News

Loi sur la réserve armée : Maître LUBOYA MWANZA Placide emboîte le pas au député Claudel LUBAYA



La loi sur la réserve armée votée à l’Assemblée nationale la semaine passée continue à enregistrer les récriminations des uns et les ovations des autres au sein de l’opinion.

En véritable professionnel du droit à l’instar des députés nationaux Delly SESSANGA et Claudel LUBAYA, l’analyste politique et l’avocat Placide LUBOYA MWANZA s’est livré ce lundi 24 avril 2023 à la presse pour faire l’économie de ce projet de loi qu’il juge mal réfléchie en raison du conflit d’interprétation qu’elle crée dans l’opinion dans un domaine ultra sensible comme les forces armées.

« Je ne vois pas le mobile pour lequel nous nous embarquons dans cette guerre d’interprétation avec des articles de la Constitution pour un domaine aussi sensible qu’est l’armée nationale pendant que des réformes structurelles et conjoncturelles ayant d’ailleurs donné lieu à l’adoption de la résolution interdisant l’intégration des groupes armés et d’autres éléments similaires au sein des FARDC est claire », a-t-il dit.

Maître Placide LUBOYA-MWANZA invite la Commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale à s’imprégner de la loi organique n°11/012 du 11 août 2011 portant organisation et fonctionnement des forces armées ainsi que la loi n° 13/005 du 15 janvier 2013 portant statut du militaire des FARDC avant d’envoyer cela pour seconde lecture au Sénat. Car, estime t-il, « ces deux lois en vigueur ce jour ne font pas mention d’une catégorie appelée « réserve de la défense » et ne donnent nullement lieu, au sein de nos forces armées, à la création d’une telle catégorie », a-t-il ajouté.



Cet avocat du barreau de Kinshasa-Matete conclut en invitant par ailleurs le Gouvernement à procéder sans attendre, au regard de la nécessité de renforcer les effectifs au sein de notre armée, à la modification de la loi portant organisation et fonctionnement des forces armées tout en veillant à l’esprit et à la lettre du Programme de Désarmement, Démobilisation, et Relèvement Communautaire et Stabilisation, P-DDRCS en sigle, seule manière d’éviter d’enrôler n’importe qui dans les FARDC.

CP

Maître Placide Luboya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *