loader image

Impact News

Mines: Les implications de Kibali Goldmines SA dans la mise en action de l’émergence en République Démocratique du Congo

À la découverte de la révolution de la modernité en République Démocratique du Congo dans le secteur minier.

 

En République Démocratique du Congo, ce terme  »révolution de la modernité » nous renvoie à l’ancien Président de la République, Joseph Kabila Kabange qui à un certain moment de l’exercice de son pouvoir s’était projeté aux Cinq Chantiers, sa vision phare dans la quête de la transformation de la RDC

par la modernisation du pays, dont le but ultime était de

procurer le bien-être aux Congolais. Pour certains observateurs, cette ambition du sénateur à vie Joseph Kabila de

faire de la RDC un pays émergent n’a abouti à presque rien. Le régime Kabila a par contre contribué à rétrograder davantage le pays, surtout en termes de révolution de la modernité.

 

À cette même période, une industrie minière avait émergé et s’etait engagée à relever ce défi de la révolution de la modernité en RDC dans son secteur, en implantant une usine ultra-moderne, pilotée à plus de 95% par des Congolais.

Cette usine est comptée parmi la plus automatisée de l’Afrique, et peut même concurrencer avec celles des autres continents.

 

Il s’agit de Kibali Goldmines, exploité et développé par Barrick Gold, une grande firme aurifère dans le monde.

 

Situé au Nord-Est de la République Démocratique du Congo, Kibali Goldmines la plus grande mine d’or en Afrique, a avec ses mines à ciel ouvert et souterraine, apporté des contributions visibles à l’emmergence du pays, notamment en favorisant la création de la valeur durable grâce à des partenariats locaux, en dépensant plus de 180 millions de dollars avec des fournisseurs congolais au cours de l’année à ce jour, ainsi qu’en continuant d’investir dans des programmes de développement communautaire qui met en œuvre plusieurs projets.

 

Cette exploitation minière responsable est une force bénéfique pour la RDC. Elle a contribué en matière de biodiversité, à réintroduire une population durable des rhinocéros blancs dans le parc national de Garamba, sans oublier la construction des infrastructures, le soutien à l’éducation et la formation professionnelle, ainsi que le financement des projets communautaires à travers un fonds dédié, pour ne mentionner que cela.

 

Dans un dessein de développement des compétences des potentiels managers et techniciens, Kibali Goldmines investit toujours dans le recrutement et la formation des ressortissants congolais, qui représentent comme précisé ci-haut 95% de son personnel et 76% de ses dirigeants.

 

Avec ce niveau et degré d’engagement et d’implication en RDC, Kibali Goldmines SA est un exemple à suivre, un idéal auquel d’autres devraient s’inspirer.

 

Il faut préciser que Barrick entretient des très bonnes relations partenariales avec le Gouvernement congolais et les communautés locales.

 

Shomba Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *