loader image

Impact News

22/70 députés acceptent de quitter l’USN avec Katumbi!
Les autres ont refusé de prendre l’hameçon de l’ancien Vice-Ministre des Finances, Denis Kashoba qui a fait vibrer son sang




Il a chauffé dans la salle des réunions où se sont retrouvés 22/77 députés des deux groupes parlementaires G7-MS et AMK & Alliés, confie un Député pro-Katumbi, sous le sceau de l’anymat. Les autres étaient soit en plénière où en vadrouille. À l’ordre du jour: ‘’Les avantages et les inconvénients de quitter la Majorité pour l’Opposition’’.


Face à beaucoup d’avantages dressés dans la partie gauche du tableau, les députés ont relevé que le seul et unique avantage à quitter la Majorité aujourd’hui, reste le manque d’un leader dans l’Opposition, signale la même source. Le FCC étant honni et que Fayulu n’a plus de discours, ni d’idéal, le départ de l’Union Sacrée pour la Nation, permettra à Katumbi de se faire une santé en politique étant donné que c’est vide, ont-ils relevé. 

Cependant, d’autres ont opposé les difficultés qu’il pourra rencontrer en tant qu’homme d’affaires. C’est d’ailleurs ce qui fonde sa conviction à combattre Tshisekedi par le financement des mouvements dits citoyens et de quelques députés provinciaux pour saper les efforts du Chef de l’Etat dans la quête d’offrir la paix dans l’Est. Parce que lui, attendait avoir les mains libres pour poursuivre le pillage des ressources de la RDC comme du temps de Kabila où ses marchandises, véhicules et autres ne payaient, ni taxe, ni impôts, ni droits des douanes, a soufflé la même source.

Déjà, tôt ce matin, une liste a circulé récoltant les signatures des députés de ces deux groupes parlementaires moyennant 400 000Fc pour désavouer la candidature de Monsieur Muhindo. Un député AMK et alliés qui a refusé de mordre à l’hameçon après avoir été invité à cette messe noire, l’a révélé à votre Rédaction. 

Entre temps, l’honorable Bindule a sorti ses griffes sur son compte Twitter pour demander à Katumbi de ne pas croire que la terre tourne autour de lui. Il doit accepter les autres et apprendre à se taire. M. Paul Muhindo Vahumawa, Rapporteur adjoint de la CENI est membre de l’Ensemble, a-t-il écrit avant d’inviter Katumbi à la sagesse bantoue qui dit, a-t-il écrit :  »Celui qui gobe une noix de coco, fait confiance à son anus ».
Et il conclut, comme pour mettre Katumbi dos au mur :  »Le Nord-Kivu s’assumera »

Les dés sont ainsi jetés. Personne ne semble avoir la volonté de reculer. 
Katumbi devra respecter sa parole donnée, celle de quitter la Majorité une fois la ligne rouge franchie. Denis Kadima a été entériné. Il ne lui reste que le respect de sa parole pour être pris au sérieux. 

Pendant ce temps, peur dans le ventre et habitué aux chantages, Katumbi a improvisé une marche dans la zone rouge de la Kenya où curieux et fanatiques étaient en train de le suivre. Curieusement, c’est un ancien Président de l’Assemblée nationale, Deuxième Personnalité de la République qui était en train de le filmer. Une manière de prouver qu’un homme d’affaires est en mesure de priver à une grosse intelligence de notre pays, son cerveau, sa dignité et sa personnalité.


Nicole Kakese

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News