loader image

Impact News

Messages de condoléances d’Henock Seya



_*LA NOUVELLE EST TOMBÉE COMME UN COUP DE MASSUE : BABA WA KATANGA ANAKUFUA !*_

_C’est une vague de glace qui a parcouru tout mon être, j’avais senti comme si, sous mes pieds, le sol avait ouvert une grande gueule pour m’engloutir et le happer ; tellement l’onde du choc provoqué par cette triste nouvelle était à deux doigts de me sonner : *LE PATRIARCHE GABY N’EST PLUS !*_

_Ce leader incontesté et incontestable est arrivé au bout de son voyage sur cette terre des hommes ; et à cette occasion, au plus profond de cette triste réalité, je rends hommage à ce formateur et révolutionnaire qui, toute sa vie durant, a combattu les sains combats pour que le fils et la fille du Congo vive pleinement son indépendance._

_*Henock Seya s’exprime,…*_

_Je joins ma voix à celle de ceux qui garderont encore longtemps le souvenir de cet homme extraordinaire du Katanga, pour dire et vanter cette doctrine qu’il nous a légués, celle de nous battre sans relâche et sans recul lorsqu’il s’agit de conquérir la dignité du peuple congolais._

_Mes pensées sont orientées vers cet homme de poigne que je pleure à chaudes larmes, avec tous les Katangais aujourd’hui énormement dépaysés, mais que cette implacable perte nous rappelle que cette *SENTINELLE DU HAUT-KATANGA*, est un rappel des troupes pour poursuivre son combat républicain engagé au sein de *l’UNION SACRÉE DE LA NATION*, dont il pilotait avec tact et sagesse sa Coordination dans notre Espace Katangais._

_Le trou laissé suite à cette disparition de *Gabriel KYUNGU wa Kumwanza* est béant comme une plaie à la machette tranchante et incomblable, hélas, puisque *Baaba* n’était pas constitué de pièces de rechange ; il était UN TOUT INDIVISIBLE ; cependant, grâce à notre décision de fonder une République vraiment Démocratique et Libre, sa mémoire doit survivre à travers notre combat pour le changement intégral des mentalités._

_Peuple Katangais, le Président de l’Assemblée Provinciale du Haut-Katanga a passé l’arme à gauche ; il a rendu le tablier, il a rendu l’âme à son Créateur, Dieu des Armées ; le Baobab sous lequel nous allions trancher nos palabres s’est écroulé selon la volonté de Dieu._

_BAABA YA KATANGA, je te dis : ADIEU !_
_Adieu, mon père_
_Adieu, mon formateur._

_Les souvenirs de tes hauts faits seront et resteront encore bien longtemps gravés dans nos mémoires._

_Adieu, mon idole ;_
_Que ton âme repose dans la félicité du Seigneur ; AMEN !_😭😭😭😭

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News