loader image

Impact News

Aux grands maux, les grands remèdes, la Nymphe Influenceuse desTemps Modernes Denise Dusauchoy monte au créneau et défend Dénis Kadima Kazadi



Dans un combat des coqs aguéris, tous les coups de bec et des griffes sont permis. Des plumes s’envolent et voltigent comme des bulles de savon mais au finish, il y a toujours un de deux qui se résigne…et la guerre est terminée puisqu’il y a un champion, un vainqueur ; faute de challenger !

En République Démocratique du Congo, notre pays, le combat que mènent certains types d’acteurs politiques, laisse à désirer. Il en est qui utilisent un discours qui appelle à se poser la question sur leur intégrité morale.

Soyons précis : alors que Dénis KADIMA voit sa côte s’améliorant, les assurances pour conduire cette Commission Electorale Nationale Indépendante se dessinent de plus en plus pour son plébiscite.

Ce poste tant convoité aura donné des insomnies aux radicaux… ou plutôt extrémistes qui s’attendent à un quelconque retrait, non, cette hypothèse farfelue n’est pas à envisager.

Alors, à court d’imagination, nos compatriotes ont juré de lui coller une autre nationalité, sauf celle congolaise. Un véritable camouflet qui a pété comme un ballon gonflé à l’extrême, un mélange des contre-vérités et des confusions, qui ne leur laisse pas un tantinet de repos.

Les détracteurs de Dénis KADIMA ne savent plus sur quel pied danser la farandole, au point qu’ils se contredisent les uns les autres : Pour ceux-ci, Kadima est « Sud-Africain », pour ceux-là, « un canadien ». Ç’est autant faux comme qui dirait « 2 + 2 » font 10.

Inventer sans convaincre est synonyme d’échec ; que nos amis se résignent : Dénis Kadima Kazadi est fier de sa nationalité congolaise, une et unique, sans équivoque et sans confusion. Ce futur Président de la #CENI est un expert en matières électorales et il se confirme de par son cursus très alléchant.

La RDC doit aller aux élections dans le délai constitutionnel ; ainsi tout Congolais digne est appelé à apporter sa pierre pour la mise en place d’une Centrale Electorale véritablement indépendante mais surtout APOLITIQUE.

Aux Confessions religieuqes de se démarquer des turpitudes politiciennes afin que le pays ne connaisse plus les contestations d’autrefois.
QU’ON SE LE DISE.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News