loader image

Impact News

États Généraux de la communication et médias :
Gaby Kuba éclaire la religion des professionnels des médias



C’est pour bientôt, les états généraux de presse et communication en République démocratique du Congo.
Cette décision prise par le Ministre de tutelle et approuvée à la réunion du Conseil des Ministres vise notamment la réorganisation du métier considéré comme le 4eme pouvoir.


Dans les milieux des hommes de la plume et du micro court depuis un certain temps les rumeurs selon lesquelles tout est fait pour que la corporation journalistique soit minoritaire lors de ces assises.
Parvenus aux oreilles du Président a.i de l’UNPC, ces bruits ne l’ont pas laissé indifférent. Pour éclairer la religion des siens, il a signé un communiqué y afférent.


Il attaque son message par l’appel à la recherche d’une vraie information auprès d’une source crédible avant toute publication.
« Informez-vous et vérifiez toujours avant de vous prononcer ou d’écrire sur un sujet. J’ai observé pas mal d’agitations ces derniers jours concernant l’organisation des États généraux de la communication. Je vous invite à toujours vérifier une information à la source. Nous sommes là pour vous et grâce à vous. Nous ne faisons rien sans vous et contre vous (les journalistes). Ayons tous une attitude responsable« , a-t-il dit.
Et d’ajouter, « En effet, le post publié récemment par la cellule de communication du ministre n’est pas laconique. Moi, votre président de l’UNPC, je suis le 1er vice-président du comité scientifique ; le président étant le Ministre. Le SG Zegbia est rapporteur du comité d’organisation. Tous les présidents de nos trois commissions, tous les présidents provinciaux (sections), notre avocat-conseil, les autres confrères dont Moïse Musanga et Jérôme Sekana, quelques membres des associations affiliées à l’UNPC ont été retenus pour les États généraux« .
A lui de renchérir que, « Certains d’entre nous vont même présider des commissions. Halte à l’intox et à la manipulation ! Aucune composante ne sera plus majoritaire aux Etats généraux que l’UNPC. C’est la première condition que nous avons posée. La quantité est là. Mais, présentons un travail de qualité pour faire bonne figure lors des travaux « .
Dans sa casquette du président, Gaby Kuba appelle les journalistes au calme : « N’ayez peur de rien. Que chacun de vous apporte ses arguments et ses propositions par écrit en version électronique au SG/UNPC d’ici samedi. Cela constituera notre cahier des charges. Cessez de vous agiter sinon, on ne nous prendra pas au sérieux et nous risquons de nous autoflageller. Chacun de nous doit produire un travail intellectuel. Pas de diversion, de raccourcis ou de faux-fuyants« .
Une séance de clarification est prévue pour la semaine prochaine au siège de l’UNPC. C’est moi que vous avez choisi pour représenter la corporation et engager l’Union partout. Je suis votre porte-parole, votre porte-étendard et pas quelqu’un d’autre. Pas d’anarchie et pas d’usurpation de pouvoir. Soyons soudés et disciplinés, a-t-il conclu.


Quid des membres de l’organisation de ces états généraux ?
Le Ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya a pris deux arrêtés en rapport avec l’organisation de ces états généraux.
Le premier arrêté porte sur le lancement et l’organisation du processus des États Généraux de la Communication et Médias en République Démocratique du Congo. Le second porte sur la désignation de membres du Comité d’organisation des Etats Généraux de la Communication et Médias.


Dans le premier arrêté, il est clairement spécifié que le comité est présidé par Son Excellence Monsieur le Ministre de la Communication et Medias et le bureau comprend un président, trois vice-présidents, trois rapporteurs, un trésorier et des membres.


Le Comité Scientifique est d’une grande importance en ce qu’il est l’organe technique chargé de l’élaboration des textes à soumettre aux États Généraux de la Communication et Médias.
Sa composition a pris en compte la représentation de plusieurs corporations journalistiques, premiers partenaires de ces assises autant importantes. Ainsi, il est composé de personnalités provenant du secteur politique (de parlementaires), de médias, de la justice et de praticiens du droit, du corps scientifique, de la société civile et le bureau restreint du Comité organisateur.


D’après l’arrêté, sont nommés membres du Bureau du Comité d’organisation des Etats Généraux de la Communication et Médias :
1. Jean-Pierre Kibambi Shintwa, Vice-président
2. Tito Ndombi, Vice-président
3. Floribert Luboto Ngwangu, Vice-président
4. Oboul Okwes, Rapporteur
5. Israël Mutala, Rapporteur
Sont aussi nommés membres du Bureau du Comité Scientifique des Etats Généraux :
1. Gaby Kuba, Vice-président
2. Tshivis Tshivuadi, Vice-président
3. Rose Masala, Membre
Sont enfin nommés membres du Comité Scientifique des Etats généraux :
1. Alain Nkoy, membre
2. Chantal Kanyimbo, membre
3. Kileba Pok- A- Mes, membre
4. Stéphane Kitutu, membre
5. Cédric Mwamba, membre
6. François- Claude Kabulo Mwana Kabulo, membre
7. Jean- Chrétien Ekambo, membre
8. Malembe Tamandiak, Délégué du ministre
9. Tabasenge, Délégué du ministre
10. Charles Mugagga Mushizi, membre


Soulignons que les assises proprement dites seront précédées des travaux du Comité Scientifique. Ce dernier a pour mission de préparer les matières à traiter lors des États Généraux.


Cette rencontre connaîtra la participation de partenaires techniques du Gouvernement tels que l’UNESCO, l’UNION EUROPÉENNE, l’AMBASSADE DE BELGIQUE, l’AMBASSADE DE SUISSE, la MONUSCO, l’USAID, l’AMABASSADE DES USA.


Ces assises sont organisées par le Ministère de la Communication et Médias sous le Haut patronage de S.E. le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ; sous la supervision du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News