loader image

Impact News

Kasaï oriental : Roger KABEYA TSHIMBUNDU annonce les couleurs à la tête de l’Alliance Nationale des Autorités Traditionnelles du Congo.

C’est une nouvelle vision qui s’est installée au sommet de l’Alliance Nationale des Autorités Traditionnelles du Congo, ANTC Kasaï oriental.

Cette vision est portée par le nouveau Président de l’ANTC, l’honorable Député et grand Chef coutumier de Bena Mbuyi dans le secteur de TSHIJIBA dans le territoire de Miabi.

Roger KABEYA TSHIMBUNDU invite ses collègues Chefs coutumiers du Kasaï-oriental à encourager tous les opérateurs économiques d’où qu’ils viennent à investir dans leur milieux en vue de susciter le développement à la base.

Pour lui, la politique de discrimination de non originaires est déjà révolue car conformément à la Constitution, tout congolais a droit de vivre partout en RDC.

Dans une interview accordée à impact news, le Président provincial de l’ANTC, Roger KABEYA TSHIMBUNDU décourage et dénonce tous les comportements tendant à décourager les bonnes initiatives qui contribuent au développement.

Depuis son élection, le Président provincial de l’ANTC multiplie des contacts pour faire respecter l’autorité traditionnelle dans la province qui est pour lui le socle du développement. C’est dans cette optique qu’il n’hésite pas faire le déplacement de certains groupements pour s’enquérir de la situation, mais aussi, il condamne les dernières arrestations arbitraires et intempestives des autorités traditionnelles.

Pour ce faire, il a prit l’exemple de l’arrestation des Chefs coutumiers de Bena Kapuya, Bena Nshimba et Bena Muembia tous dans le territoire de katanda, tous ont été soupçonnés de l’implication présumée dans le conflit entre les trois groupements frères.

C’est aussi le cas du Chef Nkongolo Ngoma et Chef Dinanga de tshilulumba Mukulu dans le secteur de Movo Nkacia territoire de Miabi et 3 autres Chefs de la chefferie de Bakua kalonji qui sont encore poursuivis.

Roger KABEYA TSHIMBUNDU constate que par rapport à d’autres provinces, les autorités traditionnelles n’ont pas la place qu’ils méritent, pour cela, il invite les uns et les autres à privilégier le dialogue pour plus de paix et de cohésion sociale car ce qui touche au pouvoir coutumier est toujours sensible.
 » Ce n’est pas le moment de nous tirailler car le cap est mis sur le développement, le comportement d’un Chef coutumier doit refléter la vision du Chef de l’État » a t-il conclu.

Marie Jeanne Molly mupela à Mbuji-mayi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News