loader image

Impact News

Le Ministre provincial Lwabandji suspend l’installation du Bourgmestre

Dossier Minembwe/Sud-Kivu :

Ce dossier a fait couler beaucoup d’encres et salives, divisant même les communautés entières. Il s’agit de l’installation du Bourgmestre de la commune rurale de Minembwe. Pour en savoir plus, le Député National Muhindo Nzangi avait interpelé le Ministre de la Décentralisation et Réformes Institutionnelles, Azarias Ruberwa Maniwa. Le lundi 19 octobre 2020, le Ministre avec sa suite s’est présenté devant la représentation nationale pour éclairer la lanterne de la population par l’entremise de leurs représentants sur le dossier Minembwe. Ce jour-là, les Députés, qu’ils soient de l’opposition ou de la majorité, tous, avaient un seul langage. C’est l’une des rares fois où l’on a vu les politiques de différents bords parler de la même manière. Le Député Muhindo, après son exposé, la Présidente de la chambre basse a donné la parole au Ministre interpellé pour se défendre, ce qui est une démarche légale dans cette institution.

Devant les Députés Nationaux, le Ministre Ruberwa a rejeté en bloc la responsabilité de cette installation. Pour lui, c’est le Ministre provincial de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières du Sud-Kivu qui avait procédé à l’installation, et que lui, comme les autres membres du Gouvernement central, quelques Députés Nationaux ainsi que quelques diplomates étaient là dans le cadre de la caravane de paix. Une responsabilité qui pour lui devrait être portée par le Gouvernement Provincial du Sud-Kivu. Il n’a pas fallu des heures pour qu’au niveau du Sud-Kivu le Gouvernement Provincial réplique. Le Ministre provincial de l’Intérieur dont Ruberwa avait fait porter la responsabilité a réagi. Pour lui, l’installation de ce Bourgmestre était l’œuvre du Ministre d’État, Ministre de la Décentralisation. La veille de cette journée d’installation, pendant qu’ils étaient sur la table, dit Lwabandji Lwasi Ngabo, le Ministre Ruberwa a demandé à ce que l’on installe le Bourgmestre le lendemain. Ce que le Gouverneur de la Province avait énergétiquement refusé. Le matin, par malice, le Ministre Ruberwa est passé à la vitesse supérieure et  a obtenu  par forcing le gain de cause.

Pour Lwabandji, ce qui s’était passé à Minembwe n’était pas dans l’agenda du Gouverneur de la province, et que tout était la ruse de Ruberwa.

Bien avant son interpellation, lorsque le Président de la République se retrouvait à l’Est du pays, il avait pris la  ferme décision de surseoir ce qui était fait jusque-là. C’est dans cette optique que le Ministre Provincial de l’Intérieur,  Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières du Sud-Kivu, dans ses prérogatives, a pris, dans une lettre N°/ref: CAB/MIS/DAC/SK/2079/LLN/2020 du 15/10/2020,  la décision d’annuler le PV d’installation du Bourgmestre de la commune de Minembwe.

Dans cette lettre il dit: « Excellence Monsieur le Gouverneur, me conformant au point de presse du 08 octobre 2020 tenu à Goma par Son Excellence Monsieur le Président de la République Démocratique du Congo, Chef de l’État, au cours duquel il a annoncé avoir annulé tout ce qui s’était passé à Minembwe jusque-là, je viens par la présente, annoncer avoir procédé à l’annulation du PV d’installation du Bourgmestre de la Commune de Minembwe, Monsieur Mukiza Nzabinesha Gadi, intervenu en date du 28 septembre 2020.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Gouverneur de Province, l’expression de mes sentiments patriotique ».

Donc, à ce stade, cette tentative d’octroyer à cette population d’origine rwandaise une entité à part entière dans le sol congolais a échoué.

Molende MUTEBA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News