loader image

Impact News

Rapport Mapping et génocide congolais:
Que le scénario du déboulonnage de Kabila serve de leçon au négationniste Kagame!

Pour tout celui qui a l’amour de la République Démocratique du Congo, un pays  potentiellement riche placé au cœur du continent noir, les allégations de Paul Kagame Président de la République sœur de Rwanda est une insulte et pour les 10 millions de morts des guerres intempestives  de l’Est du Congo, et pour plus de 80 millions d’habitants de la République Démocratique du Congo. Le négationnisme légendaire de Kagame  jete de l’opprobre sur les morts Congolais et à son  digne fils du pays, celui qui se bat nuit et jour pour l’institution d’un tribunal international pour le Congo, Docteur Deny Mukuege.

Il nous souviendra que  lors d’une interview accordée à nos confrères du groupe de presse France média notamment la RFI, le Président Rwandais s’est distingué par la négation des crimes commis en République Démocratique du Congo. Selon lui, il n’a jamais eu des massacres en RDC, donc aucun génocide. Et que le « Rapport Mapping » dressé par les experts de l’ONU après les enquêtes sur les crimes commis en RDC c’est un pamphlet commandé par leurs détracteurs. Il ne s’est pas arrêté là, il a également craché sur le Prix Nobel de la paix, le Docteur Mukwege qui répare les femmes victimes des actes ignobles  et barbares que les sous-traités de Rwanda ont commis et continuent de commettre dans le sol congolais.

Cette déclaration combien humiliante et provocatrice a réveillé la fibre patriotique qui sommeille au plus profond des Congolais.  
De l’opposition tout comme de la majorité, Union Sacrée de la Nation, FCC et LAMUKA, tous, unanimement ont manifesté leur Indignation. Certains politiques campés à leur position d’opposants ont saisi cette occasion pour piquer le Président Tshisekedi sans pourtant ménager le Chétif Rwandais.

« La posture négationniste du Président rwandais face aux crimes commis en RDC est une attitude d’un accusé plaidant non coupable », a déclaré le Premier Vice-Président  de l’Assemblée nationale et Président ai intérim de l’UDPS.

« Dans sa quête de vérité sur 1994, le Rwanda a longtemps exigé avec fermeté à la France de clarifier sincèrement le rôle de ses acteurs d’antan. C’est fait.Concernant nos 2 pays, il ne peut en être autrement! Les cicatrices et le pardon congolais ne peuvent poindre sur le déni!NON », Michael Sakombi

Pour Patrick Nkanga Bekonda, « Nos relations avec le Rwanda sont appelées à se normaliser davantage, tout autant qu’avec nos autres pays voisins. Mais, la sincérité de nos relations ne peut être basée sur la négation de notre histoire récente ».

Et à Billy Kambale d’ajouter : « Entre 1996 et 2002 notre pays aura totalisé le nombre des victimes comparables à celles de la seconde guerre mondiale. Des armées du Rwanda, de l’Ouganda et du Burundi y ont fait régner la terreur et des campagnes d’épuration des populations civiles. Non au négationnisme ».

Pour sa part, Seth Kikuni dit qu’il n’y a pas eu de crimes en RDC…Absolument pas ». Quelques heures après, notre président qui a suivi l’interview l’accueil en ces termes tout souriant: « Mr le président, mon frère… » Quelle politique étrangère naïve ! Quelle humiliation pour notre nation ».
Quant à Martin Fayulu Président du parti politique ECIDE et candidat malheureux de la présidentielle de 2018, « Les Congolais se font narguer du fait de l’absence d’un leadership légitime, responsable, fort et de caractère à la tête du pays. Nous n’accepterons pas les propos négationnistes de qui que ce soit sur les crimes commis en RDC. Soutien total à Denis Mukwege et au rapport Mapping ». 

Cher monsieur le ministre Patrick Muyaya, dit Chris Shemat, je suis très admiratif de votre campagne #BendelEkweyaTe. Les propos négationnistes de Paul Kagame sur les crimes de l’Est, ekweyisi bendele. J’attends votre réaction officielle. Au cas contraire, note sera prise !

Et à la Lucha de conclure en ce terme : « Pour Kagame aucun crime n’a été commis en RDC. Quel négationnisme ! Sans vérité et justice les relations sincères sont impossibles. Nous attendons une protestation officielle de la RDC ».

Lors de son interview accordé à nos confrères de Top Congo, bien nombre des Congolais attendaient de pied ferme que le Président Tshisekedi réponde à son homologue Rwandais sans gant. Pour ceux-là, il fallait une réciprocité d’apparence proportionnelle aux injures de Kagame. Ils attendaient que Félix Tshisekedi, d’un ton ferme, contredise haut et fort les allégations de Kagame. Ce qui en principe devrait  satisfaire les Congolais indignés.

Félix Tshisekedi, par l’économie  de son l’interview, s’est fait passé d’un craintif, peureux et fantoche. Se « faire passer » et « être », sont deux approches diamétralement opposées.

L’épisode du déboulonnage de la Kabilie et sa rupture d’avec Kabila prouve suffisamment combien le fils du « Sphinx de limeté » est fondamentalement malin dans les jeux et scénarios pareils. 
Personne, voire ses proches collaborateurs ne voyaient cela venir. Personne n’avait dans sa tête l’idée d’assister à la débâcle du FCC sans effusion du sang. Détenant l’armée, la justice et ayant la majorité dans le Gouvernement Ilunkamba, Kabila semblait être à l’abri de tout danger. 
Malgré toutes les précautions prises, tout gage de sécurité et du contrôle de la majorité des Institutions, aujourd’hui nous parlons du mariage FCC-CACH au passé.

A moins d’un mois de cette débâcle, Félix Tshisekedi avait laissé entendre devant la presse Brazzaviloise qu’aucune divergence de vue pourrait entacher son alliance d’avec Kabila. Et que la tempête partira, les eaux troubles calmerons. Son plan, était de surprendre Kabila.

Concernant la relation diplomatique entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda, le pays de Kagame semble dominer et dicter le jeu sous l’œil « impuissant » pourrons t-on dire, de Félix Tshisekedi. 

Seulement, le passé ressent du théâtre FCC-CACH élucide la promptitude de Tshisekedi de surprendre l’adversaire au moment où on s’ y attend le moins. 

Félix Tshisekedi, que pense t-il de sa relation avec Kagame ? Quelle réplique scintillante réserve t-il à l’homme  rwandais ? De quelle manière pourrait-il s’y prendre ? Tant de questions qui vraisemblablement devraient mettre la puce à l’oreille de Kagame. Celui qui semblait être un menu fretin prend les ailes et l’épaisseur. 

Félix Tshisekedi pourra bien le surprendre !
 Wait and sée

Nicole Kakese

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News