loader image

Impact News

Après Kigali du 12 au 14 février 2021:
Les responsables de sécurité du Rwanda et de la RDC à Kinshasa pour résoudre la question de l’insécurité dans l’Est de la RDC!

Restaurer la sécurité dans l’Est de la RDC reste le souci majeur du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo depuis son investiture le 24 janvier 2019. Pour y parvenir, il a compris qu’il faut tenir compte des paramètres endogènes et exogènes.

Au plan des mécanismes endogènes, Félix-Antoine Tshisekedi s’est engagé depuis à la restructuration des services de sécurité, de l’armée et de la police.

Entre temps, on ne peut pas restaurer la paix dans l’Est de la RDC, sans l’appui des pays voisins dont principalement le Rwanda. C’est ici que des pourparlers bilatéraux avec chacun des pays frontaliers.

C’est ce qui justifie l’évaluation des décisions et recommandations de la réunion bilatérale de Kigali, tenue du 12 au 14 Février 2021 sur les menaces sécuritaires communes en RDC et au Rwanda, au cours des travaux organisés cette fois-ci ici à Kinshasa du 15 au 19 mars dernier. Il a été question entre les organes de défense et de sécurité de la RDC et du Rwanda d’évaluer les travaux de Kigali, discuter et dégager des pistes des solutions.

Les représentants des deux délégations, François Beya Kasonga, Conseiller du Chef de l’État en matière de sécurité, côté congolais, et Jean Bosco Kazura, Chef d’État major général de la RDF, côté rwandais, ont exprimé, à travers leurs différents mots, la volonté de leurs Chefs d’État respectifs, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et Paul Kagame, de voir être résolue conjointement, l’épineuse question de sécurité commune.

Pendant deux jours donc, les experts se sont tués à la tâche. La délicatesse et la gravité de la situation étant, d’importantes recommandations ont été faites, parmi lesquelles, l’élaboration d’un plan opérationnel qui permettra de mener des actions conjointes sur tous les fronts, aux fins d’éradiquer complètement l’insécurité à l’est de la RDC, causée par les FDLR, CNRD, RUD- URUNANA, ex-M23 , et tout autre mouvement rebelle ; mais également, le renforcement des mesures de surveillance des frontières communes.

Il va sans dire que la voie diplomatique optée par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, est
réellement entrain de porter ses fruits.


Ce dernier a dailleurs accordé une audience aux responsables militaires et de sécurité des deux délégations, afin que lui soit expliquer les actions à mener, pour qu’enfin, les populations de l’est de la RDC, retrouvent totalement la paix.


En outre, désormais de part et d’autre, aucune menace terroriste ne restera impunie. Des mécanismes efficaces de coopération judiciaires seront mis en place.

Joël Cadet NDANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News