loader image

Impact News

Rdc-société : Images pornographiques en milieu scolaire, Franck Mbo salue la décision du Ministre de l’EPST contre leurs auteurs et souhaite la revitalisation de la Commission de censure



« Félicitations au meneur en toge, Me. Tony Mwaba, Ministre de l’EPST pour votre décision visant à décourager la délinquance sexuelle en milieu scolaire», a déclaré ce matin à Liberté Plus monsieur Franck Mbo Nzolameso, leader de la communauté Teke au sein de l’UDPS.

« Bien que les résultats des enquêtes supplémentaires ouvertes à ce sujet ne soient encore disponibles, poursuit-il, il est notoire que ces delinquants avaient l’intention de nuire. Car, dans l’une des vidéos rendues publiques, deux garçons ont eu au même instant un rapport sexuel avec la même fille; c’est ce qu’on appelle en jargon lingala: « Sangana», sans doute après lui avoir fait du chantage. Pire encore, ils ont filmé et rendu publique leur bêtise».

« Comme on le voit, ces actes sont devenus récurents dans les milieux scolaires faute de sanction sévère initiée dans le passé contre leurs auteurs sous prétexte que ce sont des enfants. La décision prise à ce jour par le ministre de l’EPST d’exclure définitivement les auteurs du film pornographique de l’école Saint- Georges et de leur interdire de fréquenter un quelconque établissement scolaire en RDC sont satisfaisantes et doivent être considérées comme une loi.

Désormais, un acte sexuel commis dans les milieux scolaires et l’intension manifeste de nuire observés dans le chef de ces delinquants doivent être sévèrement punis, a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, Franck Mbo Nzolameso demande aux autorités compétentes de redonner la vitalité à la Commission Nationale de censure pour réprimer toutes les œuvres musicales et les prestations médiatiques et publiques qui occasionnent la délinquance juvénile et les déviations sexuelles. Il en est de même pour l’usage des liqueurs fortes et des aphrodisiaques vendus sur la place publique comme des petits pains au vu et au su de tous, a-t-il conclu.

LIBERTÉ PLUS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News