loader image

Impact News


Comprenant l’échec de ses communicateurs qui se sont cassé les dents:
Moïse Katumbi sort et s’écroule !

Tous ses communicateurs ont échoué. Ils se sont mal pris. Autant que ceux de Joseph Kabila pendant la coalition Fcc-Cach, ils ont pris le Président de la République pour un homologue du Président de l’Ensemble. Un grand Orateur de renom, un avocat de Kinshasa, Député élu dans la capitale, a commis un laps lingue qui lui a coûté des menaces et des invectives de la part du dieu de Kashobwe. Plus grave, le grand communicateur et Président de la Jeunesse de l’Ensemble pour la République, a été poussé à commettre des infractions de droit commun, ayant été déjà découvert comme taupe, de par ses origines.
Un noyau des journalistes à été recruté pour ramasser toutes les ratées du régime de Félix Tshisekedi. Le noyau est allé aussi plus loin, jusqu’à fabriquer de fausses informations. Des montages, des manipulations, des intoxications, des désinformations; bref, des fakenews ont été montés pour nuire à l’image du Président de la République, Félix Tshisekedi.
Heureusement qu’une ONG au niveau international a recadré un Fakenewseur de renommée internationale.

Et là, Augustin Kabuya, Secrétaire Général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, n’a pas tardé de comprendre d’où venaient les flèches en direction du pouvoir conquis et exercé par l’UDPS à travers son Président, Félix-Antoine Tshisekedi.

Et dans une matinée politique, il a invité Monsieur Moïse Katumbi qui agissait par procuration, de prendre seul le maillot et entrer sur terrain pour affronter Félix-Antoine Tshisekedi, Président de la République.
En coach, il a obéi mot à mot à l’ordre de celui qu’on appelle  »Muana Bute ». Il a cherché seul à marquer. Il a raté son coup et finit sa chute dans les poteaux sans ballon aux pieds. Parce qu’il a craché sur la mémoire des martyrs de l’alternance. Que les auteurs et assassins des martyrs de l’alternance, de la démocratie et des droits de l’homme: Floribert Chebeya, Bazana, Armand Tungulu, Rossy Mukendi, Deschade Thérèse Kapangala, Ngandu, des victimes du phénomène Kamuina Nsapu soient pardonnés. Que Tshisekedi arrête de fouiner dans le passé. Ce dont il n’était pas d’accord il y a peu. L’homme se rebiffe. Une contradiction. Il couvre tous les criminels économiques. C’est comme s’il se reproche de quelque chose pour avoir accompagné et entraîné certains maffieux.
Il demande que ceux qui ont détourné les deniers publics soient exonérés et honorés par Tshisekedi. Pire, il ordonne la violation des dispositions de l’article 23 de la Constitution de la RDC qui consacre la liberté d’expression, de pensée et d’opinion. Tshani et Pululu ne peuvent pas avoir leur liberté d’expression et de pensée. l’Assemblée nationale ne peut donc pas réfléchir sur une proposition de loi déposée par un Député. C’est une ligne rouge à ne pas franchir. Une dictature pure et simple. Opposant, il est aussi dictateur et restreint les libertés et droits fondamentaux des individus et des institutions. Alors, lorsqu’il sera Président, il risque d’empêcher aux citoyens de se marier. Une dérive qui doit être combattue dès ce jour.
Le Parlement doit être au pas. Selon ses humeurs. Pas question de l’enregistrer à l’ordre du jour, a-t-il ordonné.

Entre temps, Augustin Kabuya aura réussi son coup. Celui de déshabiller le coach pour le pousser à prendre le maillot et mourir seul dans le filet sans le ballon. Triste pour une sortie qui devrait mettre fin à la polémique. Sans gants, sans esprit de cohésion ou de conciliation, il assène les coups à celui qui l’a permis de revenir au pays et qui a pesé pour arrêter les poursuites contre sa personne, pour l’exposer comme un pantin qui chauffe son fauteuil lui destiné qu’il va occuper en 2023 quelles que soient les conditions.

En réalité Monsieur Katumbi Chapwe Moïse vient de faire appel à l’union de tous les prédateurs, criminels, violeurs des droits humains, voleurs de deniers publics et fossoyeurs des finances publiques pour faire face à l’administration actuelle qui essaye de faire reculer l’impunité, le détournement des deniers publics et la corruption.

NK


Nous y reviendrons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Latest News