loader image

Impact News

Toute la vérité sur les deux gardes rapprochés de Félix Tshisekedi à Londres

Contrairement à ce qui a été diffusé sur les réseaux sociaux, les deux officiers de la sécurité rapprochée de Félix Tshisekedi n’ont pas été incarcérés à Londres.

Ils y sont restés un jour de plus car la police britannique des frontières souhaitait faire quelques vérifications administratives concernant le transport des armes du groupe de sécurité rapprochée du Chef de l’État.

Vérifications faites, ce jeudi 20 octobre, les deux officiers ont pu regagner leurs postes sans aucun souci.

La vérification administrative est une procédure normale et courante, du fait que l’entrée et la sortie de la délégation présidentielle ne se sont pas effectuées par le même aéroport.

L’exercice de la sécurité rapprochée du Chef de l’État est une tâche difficile et sérieuse confiée à des hommes et femmes bien formés qui travaillent dans la rigueur et le respect des règles.
Ceux qui se permettent de salir la réputation de ces officiers dignes qui dévouent leur vie à la protection du Chef de l’État font preuve d’incivisme notoire.

La visite du Président de la République au Royaume-Uni a été couronnée de succès tant au niveau diplomatique que médiatique, en attendant les retombées économiques.
La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez connectés
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email
Latest News