loader image

Impact News

Après les 9 èmes jeux de la Francophonie, quel mécanisme de gestion des infrastructures ?

Les 9 emes jeux de la Francophonie organisés à Kinshasa , capitale de la République Démocratique du Congo, ont pris fin le dimanche 06 août au stade des Martyrs avec une prolongation scénique à l’esplanade du Palais du peuple.

Ces jeux qui n’ont duré que 10 jours, on fait sortir un gros budget dans la caisse de l’État, permettant à la nation congolaise de vendre l’image de marque de ce pays et par ricochet, montrer à la face du monde que malgré les atrocités, la RDC est toujours vivable.

Après ces jeux, la population congolaise en général et Kinoise en particulier se pose multiples questions sur la gestion, la protection et la sécurisation des infrastructures construites.

Rencontré au stade des Martyrs ce lundi 07 août, Daniel Mbuya s’est questionné sur le sujet.

 » Nous avons connu la Francophonie pour la toute première fois dans notre pays. Je me demande étant que Congolais, que vont devenir ces infrastructures ayant servi aux 9ème jeux de la Francophonie ? Quelle est la part de responsabilité de l’État dans la gestion, protection et la sécurisation de ces infrastructures ? Qui sont les acteurs pouvant assurer la gestion de ces infrastructures ? », a-t-il dit.

Germanie Mbuya a quant à elle essayé de réfléchir sur les pistes des solutions.

 » Les infrastructures construites resteront toujours intactes parce que c’est au profit de l’État ainsi que de la population. Ça pourrait nous aider à l’avenir dans nos compétitions locales et internationales ainsi que les cérémonies culturelles », a-t-elle dit.

Et d’ajouter :  » le Gouvernement doit assurer la protection des bâtiments qui ont été construits pour ces 9ème jeux de la francophonie tout en assurant son entretien en mettant en place une équipe d’assainissement et doit saisir le ministère du sport et loisir pour s’engager à la gestion de ces infrastructures à tel enseigne que l’accès et l’utilisation des différentes infrastructures et sites ne soient que pour des jeux importants pouvant faire bénéficier quelque chose dans la caisse de l’État », a-t-elle conclu.

Il sied de signaler que les dixièmes jeux de la Francophonie interviendront dans 4 ans, soit en 2027.

Grâce Kabeya et Randy lungundu
/ Stagiaires de l’ifasic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *