loader image

Impact News

Accès aux soins et l’autonomisation des Personnes Vivant avec Handicap : La Ministre Irène Esambo à HJ Foundation et à la FAO

 

Ce mardi 07 mai 2024, la Ministre Déléguée au Ministère des affaires sociales chargée des personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables, Me Irène Esambo s’est rendue à HJ Fondation située dans la commune de Kasavubu, ville de Kinshasa en vue d’un éventuel partenariat formel qui entrera dans l’axe “Accès aux services sociaux de base et aux services de santé pour les personnes vivant avec handicap en République démocratique du Congo.

Objectif, s’enquérir du niveau d’engagement de cette fondation par rapport aux services offerts aux Congolais, et précisément à ceux vivant avec handicap.

A cette occasion, une visite guidée a été organisée à l’attention de la délégation de Mme la Ministre Irène Esambo où elle a été conduite par Madame Roshni Punjabi, Directrice générale de HJ Foundation. Cette visite a commencé par la salle d’administration, passant par l’atelier de fabrication des prothèses made in Congo jusqu’à la salle de stockage des produits pharmaceutiques.

La patronne du Ministère des PVH a ainsi observé l’enregistrement à la réception, les prothèses qui sont fabriquées sur place et livrées 2 heures après aux bénéficiaires de tout âge, et ce gratuitement.

Pour ceux n’ayant pas la possibilité de se rendre à Kinshasa la capitale, une équipe de HJ Foundation effectue le déplacement dans les provinces afin de prélever les mesures des pieds. À ce sujet, il en ressort qu’un atelier de fabrication a été installé dans la ville de Mbuji-Mayi où 37 prothèses ont été faites en deux jours. Un programme qui va s’étendre jusqu’à Kindu et qui sera facilité avec l’extension du service administratif du Ministère aux affaires sociales, chargé des personnes vivant avec handicap, prévu à l’intérieur du pays.

Entourée d’une grande délégation des personnes vivant avec handicap, Me Irène Esambo s’est réjouie de l’accompagnement de HJ Foundation en RDC tout en soulignant qu’il y a très peu qui investissent dans ce secteur comme le fait HJ Foundation.

Je me rappelle qu’il y a quatre ans, une équipe de HJ Foundation s’était présentée à mon cabinet de travail afin de m’exposer son projet pour les personnes vivant avec handicap. Au regard de tout ce qui se fait, je ne peux qu’exprimer ma satisfaction, avant tout parce que HJ Foundation fait partie de peu d’investisseurs qui viennent en RDC, et qui s’engagent dans notre secteur,” a-t-elle déclaré avant d’ajouter : “ Les actes de barbarie perpétrés par le groupe terroriste M23 à la partie Est de notre pays ont rendu plusieurs personnes handicapées, et surtout au niveau de notre armée. Ce qui accentue la demande en fabrication des prothèses,” a renchéri la ministre des PVH.

S’agissant d’une question qui touche toute la nation, elle a indiqué qu’elle va se battre pour porter cette situation à la Haute Hiérarchie du pays avant d’envisager comment signer un contrat de partenariat entre HJ Foundation et le gouvernement congolais à travers le ministère délégué aux affaires sociales, chargé des personnes vivant avec handicap et autres personnes vulnérables.

Une initiative qui cadre avec la vision du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo concernant l’inclusion sociale des personnes vivant avec handicap en RDC, et un secteur dont la gouvernance s’améliore avec ces initiatives.

Sans relâche et sans se fatiguer, Me Irène Esambo s’est rendue par la suite au Bureau de représentation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture(FAO) en RDC où elle a rencontré le Représentant pays, Monsieur Aristide Ongone Obame sur les mesures prises par le gouvernement autour de la question de l’autonomisation de la personne vivant avec handicap. Et ce, toujours dans le cadre de l’inclusion sociale des personnes vivant avec handicap.

Se livrant à la presse, Me Irène Esambo a déclaré :“ Lorsqu’on parle d’autonomisation, il faut trouver comment accompagner ces personnes dans ce qu’elles font comme travail pour s’autonomiser,” a-t-elle indiqué avant de motiver davantage la tenue de cette rencontre : “ Aujourd’hui je suis venue à FAO pour travailler sur les initiatives que nous pouvons mettre ensemble pour que les personnes vivant avec handicap soient autonomisées dans le cadre de l’agriculture adaptée. Et ici, je voudrai saluer l’accueil que nous avons eu ici à FAO, et l’oreille attentive que Monsieur le Représentant pays nous a accordée,” a dit Me Irène Esambo.

Bien avant, monsieur Aristide Ongone a sous forme de visite guidée, démontré quelques manières de pratiquer l’agriculture ainsi que l’élevage dans un endroit dit non naturel. Tel qu’avec la pisciculture, l’élevage des poissons peut se dérouler dans un bassin artificiel ou cages, tout comme faire des plantations dans des sacs plastiques.

À ce propos, Me Irène Esambo a fait savoir que : “ Nous avons vu qu’il y a beaucoup d’initiatives qui peuvent accompagner la vision du Chef de l’État une fois de plus.

Et dès jeudi, il sera envoyé les experts de mon ministère à la FAO pour déjà commencer à concevoir un programme, parce que nous voulons que ce que nous avons vu aujourd’hui soit mis en action dans le cadre d’un programme consolidé,” a-t-elle conclu.

Il sied donc de rappeler que la FAO œuvre pour autonomiser les personnes les plus marginalisées dans le monde en éliminant la pauvreté rurale avec les gouvernements et ses partenaires. Elle encourage de ce fait, les politiques et programmes qui luttent contre la faim, en promouvant la sécurité alimentaire et une agriculture durable.

 

Marie Shomba

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *