loader image

Impact News

Assemblée nationale: Rétrospective du bureau Mboso

C’est ce lundi 29 janvier qu’a eu lieu l’ouverture de la session parlementaire à la Chambre basse du Parlement. Une première pour la deuxième législature sous le règne de Félix Tshisekedi réélu avec 73,47 %.

Si les attentes sont énormes pour le bureau provisoire installé, il d’avis que le bureau de la législature passé a marqué d’un sceau indélébile le premier mandat de Tshisekedi.

On se souvient qu’en décembre 2020, le patriarche Mboso avait été installé président du bureau d’âge, avant la tenue de la plénière à haute tension du 8 décembre 2020, avec pour principale mission d’examiner les pétitions mettant en cause tous les membres du bureau de Jeanine Mabunda.

Dans ses fonctions de président du bureau d’âge, le député Christophe Mboso était ainsi secondé par deux benjamins : Gaël Bussa (rapporteur), et Aminata Namasia au poste de questeur.

Candidat unique désigné de l’Union sacrée de la Nation pour l’élection du président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga a été élu, le mercredi 3 février 2021, président du bureau définitif de l’Assemblée nationale avec 389 voix. L’élection a été organisée ce mercredi 3 février 2021. Mandat que l’élu de Kenge-Territoire a placé sous la devise collégialité, proximité et transparence.

La session ordinaire de mars 2021 est la plus longue de l’histoire à l’Assemblée nationale. Ouverte le 15 mars 2021 pour se clôturer le 15 juin, cette session s’est poursuivie qu’en septembre 2021.

A l’ouverture, le 15 mars, Christophe Mboso annonçait déjà les couleurs. « La session qui s’ouvre ne sera pas de tout repos », indique le nouveau président de l’Assemblée nationale.

Il faut relever que 5 jours auparavant, l’Assemblée nationale était amputée d’un de ses meilleurs éléments, le député national Henri-Thomas Lokondo, décédé le mercredi 10 mars 2021 en Afrique du Sud des suites de maladie.

A la mi-2021, soit le 6 mai 2021, les provinces du Nord-Kivu et l’Ituri sont depuis placées sous « état de siège », une mesure qui a remplacé les autorités civiles par une administration militaire pour lutter contre les groupes armés.

Au cours de la même, le Cardinal Laurent Monsengwo, acteur majeur de la démocratisation, décède, le dimanche 11 juin à Versailles en France. Des funérailles grandioses nationales sont organisées au Palais du peuple à ce père d’Eglise.

Dans le cadre des hommages au héros national Patrice-Emery Lumumba, Christophe Mboso lance les funérailles du héros national, avec ce voyage, le 22 juin 2022 dans le Sankuru, à Lumumbaville, il a assisté à la cérémonie funéraire traditionnelle de la relique, avant les étapes de Kisangani, Lubumbashi et Kinshasa.

C’est depuis hier mercredi 22 juin que le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, a lancé les funérailles du héros national.

Essentiellement budgétaire, la session de septembre 2021 enregistre une note sombre : un projet de budget déposé dans le délai par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, il sera examiné hors-délai.

Tout démarre pourtant sur de bonnes bases. Le 15 septembre, Jean-Michel Sama Lukonde, Premier ministre, dépose le projet de budget 2022 au bureau de l’Assemblée nationale. C’est la première fois dans l’histoire politique récente de la RDC que ce texte est déposé dans le délai constitutionnel. Motif : les priorités politiques prennent le dessus sur l’exigence constitutionnel. Au nombre de ces priorités politiques, il y a lieu d’épingler le laborieux processus l’entérinement « controversé » des membres de la Centrale électorale.

Président du Forum parlementaire da la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), Christophe Mboso préside en juillet 2022 à Lilongwe la 51e session de l’Assemblée plénière du Forum parlementaire où des questions en rapport avec la SADC, la sécurité et autres seront abordées.

À Bruxelles où il séjourne en septembre de la même année, l’honorable Christophe Mboso obtient la signature du protocole de coopération entre le Parlement congolais et belge. Il y retournera à Bruxelles, en août 2023 pour un tête-à-tête avec la présidente de la chambre des représentants Belges, Éliane Tillieux.

Le 19 septembre 2022, Christophe Mboso représente le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo aux obsèques de la Reine Elizabeth II à Londres.

Entretemps, au pays, la diplomatie parlementaire ne faiblit, des diplomates occidentaux défilent au cabinet du speaker de l’Assemblée nationale Lucy Tamlyn des Etats-Unis, Jo Indekeu et Roxane de Bilderling du royaume de Belgique, Bruno Aubert de la France, Alexey Sentebov de la fédération de Russie, Henri Rasbrant de la Suède, Rachid Agassim du Maroc… pour ne citer que ceux-là.

Initialement de l’ordre de plus de 20 mille milliards de francs congolais, ce projet a été réévalué à plus de 22 mille milliards de francs congolais par les députés, intégrant désormais le programme gouvernemental de développement en faveur des 145 territoires.

Au cours de la session de septembre 2022, l’Assemblée nationale a tenu 34 séances plénières, 24 projets et propositions de lois ont été adoptés par l’Assemblée nationale et envoyés au Sénat, au nombre desquels on cite 6 lois portant autorisation de prorogation de l’état de siège sur une partie du territoire national de la RDC, le projet de loi portant reddition des comptes de l’exercice 2021, le projet de loi de finances de l’exercice 2023 et le projet de loi portant habilitation du gouvernement, 9 lois déclarées recevables par l’assemblée plénière et envoyées en commissions pour examen approfondi, approuvé, 7 rapports des commissions spéciales et temporaires, deux résolutions dont celle portant examen des dossiers de candidatures des membres de la CNDH, formulé la recommandation portant interdiction d’intégrer, de mixer, de brasser tous les éléments des groupes armés terroristes et autres au sein des Forces armées de la République démocratique du Congo, de la police nationale et des services de sécurité, examiné une action de contrôle parlementaire, une motion de défiance initiée contre le ministre des Transports.

La session ordinaire de mars 2023 s’achève sur un bilan positif, avec un total de 26 plénières, adopté 22 lois dont 15 projets de ratification, 5 projets portant autorisation de la prorogation de l’état de siège, la loi d’habilitation et la loi dite électorale et la déchéance du directeur général de la Société nationale d’électricité (SNEL), Fabrice Lusinde.

A l’ouverture de la session de septembre 2023, la dernière de la législature, Christophe Mboso, président de l’Assemblée nationale dresse un bilan positif de la législature, au regard du travail abattu par les élus nationaux. Session écourtée dès le 17 novembre pour le début de la campagne électorale pour les scrutins combinés du 20 décembre 2023.

Désigné coordonnateur de la campagne présidentielle dans l’espace Grand Bandundu, l’honorable Christophe Mboso a fait le terrain à Inongo dans le Maï-Ndombe, Kenge dans le Kwango et Kikwit dans le Kwilu. Ces descentes dans l’arène avaient été préparées par le meeting au terrain municipal de Masina et stade vélodrome de Kintambo.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *